Ouagadougou : La mairie veut organiser les associations

Ce mercredi 17 juillet 2019, a eu lieu une rencontre entre le maire de Ouagadougou et les responsables des mouvements et associations de la capitale. Cette rencontre visait à informer les différentes associations sur le calendrier de la mise en place des différentes coordinations dans les arrondissements.

La suite après cette publicité

Le maire Pierre Roland Armand Béouindé a déclaré que « dans notre politique d’approche aux associations, nous avons mis la participation citoyenne au centre de tous nos projets de développement. Et pour que la participation citoyenne puisse se faire d’une manière efficace, il va falloir organiser les différentes associations dans les arrondissements pour qu’elles aient des coordinations par thématique. Nous avons classé les différentes thématiques en 12 catégories ».  

Ces catégories sont, entre autres, l’environnement, la santé, l’agriculture, les regroupements socio-professionnels, car, affirme le maire de la commune, « tout cela parce que les associations se créent tous les jours à Ouagadougou et il faut pouvoir les encadrer, pouvoir les solliciter, pour aider à être le relai dans nos différents programmes de développement ».

Toujours selon lui, la rencontre d’aujourd’hui va permettre à ces associations d’être au même niveau d’information sur le calendrier de la mise en place des coordinations dans les arrondissements de la ville de Ouaga.

« Nous allons démarrer la mise en place de ces coordinations entre le 1er et le 20 août en ce qui concerne toutes les coordinations thématiques et par la suite, nous allons enchaîner par les coordinations spécifiques, notamment les jeunes, les femmes et les personnes vivant avec un handicap », a-t-indiqué.

Enjeu ?

A la question de savoir quel est l’enjeu d’une telle organisation, le bourgmestre a précisé que la participation citoyenne est au cœur de toutes les actions, c’est-à-dire que l’initiative sera portée par les citoyens eux-mêmes. « Et les citoyens se reconnaissent à travers leurs associations de proximité. Et ces associations doivent premièrement se mettre en conformité avec les textes, c’est-à-dire avoir un récépissé de reconnaissance et la loi n°064 qui encadre désormais l’existence de ces associations indique comment elles doivent se structurer et comment elles doivent fonctionner », a mentionné le bourgmestre.

Par ailleurs, la présidente de l’association Natilgue pagba, Konaté/Barro Dibi, a trouvé l’initiative louable. Cette activité pour elle, va leur permettre de s’organiser à chaque fois qu’il y a des activités et bien faire le travail qui sera demandé.

1200 associations exerçant dans l’espace territorial de la commune sont en phase avec la loi n° 064 du 20 octobre 2017 portant liberté d’associations au Burkina Faso.

Aïna TOURE (stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page