Burkina : Les graines de la citoyenneté semées à l’école

Solidarité Laïque (SL) et l’Association Bienvenue Théâtre du Bazèga (BTB) exécutent depuis quelques mois un projet dénommé « Promotion de l’Education citoyenne et à la paix par la valorisation des expressions culturelles ». Dans le cadre de ce projet, une journée de plaidoyer en faveur de l’éducation citoyenne et à la paix par l’expression de la diversité culturelle et artistique en milieu scolaire a eu lieu à Kombissiri le 18 décembre 2019.

La suite après cette publicité

Le Burkina Faso post insurrectionnel vit des phénomènes grandissants d’incivisme et de défiance de l’Etat qui sapent souvent la cohésion sociale. Ainsi l’on peut faire cas de la délinquance juvénile de plus en plus grandissante en milieu scolaire avec ses corollaires les différents féaux que connait le monde scolaire depuis un certain temps au pays des Hommes intègres.

Pour y remédier,  le projet Promotion de l’Education citoyenne et à la paix par la valorisation des expressions culturelles porté par Solidarité Laïque (SL) et l’Association Bienvenue Théâtre du Bazèga (BTB) propose de cultiver la citoyenneté et la paix par la valorisation de l’expression culturelle et artistique au sein de 100 établissements primaires et secondaires dans la province du Bazèga au profit de 10.000 enfants, adolescents et jeunes.

Dans l’optique d’une réelle appropriation du projet par les acteurs impliqués et les bénéficiaires ciblés, une rencontre de présentation et de plaidoyer dudit projet a eu lieu à Kombissiri le 18 décembre 2019 devant les services déconcentrés en charge de l’éducation, de la culture, des droits humains, de la jeunesse et des collectivités territoriales.

A travers cette journée de plaidoyer, les deux structures ont pu susciter des échanges directs et constructifs entre la cellule d’exécution du projet et les acteurs concernés, sensibiliser les acteurs sur leur rôle et leur responsabilité dans la mise en œuvre efficace du projet mais aussi et surtout recueillir les contributions des acteurs impliqués et des bénéficiaires à l’amélioration des outils et méthodes de mise en œuvre du projet.

Irma Françoise Zoungrana, haut-commissaire de la province du Bazèga a exprimé toute sa joie de voir le projet s’intéresser à sa province. « Je pense que ce projet pourra contribuer significativement à résoudre le problème d’incivisme car c’est une éducation à la base (…). Nous sommes disposéw dans la mesure du possible à accompagner Solidarité Laïque et Bienvenue Théâtre du Bazèga dans ce projet», a-t-elle ajouté.

Michel Saba, Directeur du CERAV/Afrique venu représenter les partenaires techniques et financiers, a trouvé que c’est toujours une satisfaction de voir des partenaires aboutir à la réalisation de leurs projets.

Civisme à l’école

Pour Pierre Sawadogo, directeur de l’antenne régionale Solidarité Laïque Afrique de l’ouest, l’objectif recherché à travers cette journée de plaidoyer est de développer la culture de la paix et de la citoyenneté au sein des écoles par l’expression de la diversité culturelle au niveau du Bazèga. Selon ses dires, le choix de la province du Bazèga est stratégique parce que sa structure a un partenariat local avec Bienvenue théâtre du Bazèga. Ce qui  permettra de cibler des écoles qui seront des modèles pour vulgariser par la suite l’idée du projet.  « Dans chaque école, il y aura un club scolaire qui sera installé avec des activités pédagogique allant dans le sens des objectifs du projet et ça bouge déjà. (…) Nous attendons des acteurs plus d’engagement et d’efficacité dans les actions», a-t-il dit.

Dans son mot, Mahamadi Bonkoungou, le secrétaire exécutif de Bienvenue Théâtre du Bazèga, a expliqué que le projet promotion de l’Education citoyenne et à la paix par la valorisation des expressions culturelles vise à promouvoir l’éducation civique à l’école. Il a estimé qu’il est très important d’inculquer ces valeurs aux encadreurs et aux enfants. « Dans notre intervention, nous sensibilisons les enfants à s’approprier des thématiques d’actualité qu’ils vivent à l’école. Il s’agit notamment de la citoyenneté, le civisme, l’hygiène et l’assainissement en milieu scolaire, la santé de la reproduction, l’environnement(…). Nous voulons aussi laisser des ambassadeurs culturels au niveau des scolaires pour que ce que BTB fait puisse être perpétué dans le temps ».

La journée de plaidoyer s’est terminée par une restitution de théâtre LABO avec les élèves de l’école E de Kombissiri.

Depuis 1956, Solidarité Laïque lutte contre les exclusions et améliore l’accès de toutes et tous à une éducation de qualité. Quant à bienvenue théâtre du Bazèga, elle œuvre dans la sensibilisation par le théâtre depuis plusieurs années.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page