11_Décembre : 137 personnes décorées à Ouagadougou

Le peuple burkinabè célèbre ce 11 décembre 2021, le 61ème anniversaire de son accession à l’indépendance. A cette occasion, 137 personnes ont été décorées à Ouagadougou. Des distinctions remises en guise de récompense de la nation pour leur ardeur au travail pour l’édification de la nation. 

La suite après cette publicité

Dans un contexte de crise sécuritaire doublée par la crise sanitaire, les premières autorités du pays  ont appelé à une célébration sobre de la fête nationale. Pour le compte de la région du Centre, cette célébration s’est faite ce samedi 11 décembre 2021 à la place nation avec comme moment fort, la décoration de 137 personnes. Pas de défilé ni de succession de discours si ce n’est celui du gouverneur de la région, Sibiri de Issa Ouédraogo. 

Un cérémonial fixé uniquement sur les décorations, c’est ce qui nous a été donné de constater sur place à la place de la révolution. Selon le premier responsable de la région, « chaque 11 décembre nous rappelle un grand évènement, celui de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale ». Une occasion pour lui de reconnaitre et saluer les combats menés dans ce sens.

Sur la situation actuelle du « pays des Hommes intègres », Sibiri de Issa Ouédraogo a indiqué que « la lutte contre le terrorisme nécessite l’engagement de tous ». Pour lui, c’est à travers la cohésion, la solidarité, la vigilance, la dénonciation des individus suspects et la collaboration que le Burkina Faso peut venir à bout de l’hydre terroriste. Il demande alors un « engagement de tous sans exception ».

Ibrahim Ouédraogo : « Je reçois cette distinction avec une grande fierté et avec humilité »

Le thème de la célébration du 11 décembre de cette année est : « réconciliation nationale et cohésion sociale : devoir et responsabilité de tous pour un développement durable du Burkina Faso ». Pour le gouvernement de la région du Centre, ce thème démontre « la nécessité impérieuse  et vitale » de procéder à une réunification de tous les Burkinabè.

« Ce thème nous interpelle sur le sens véritable de l’indépendance », a-t-il martelé. Sibiri de Issa Ouédraogo a aussi appelé les uns et les autres à « se ressourcer quotidiennement dans le bassin de nos valeurs ancestrales ».

Sur les 137 distinctions remises, le gouverneur du Centre a expliqué que c’est le témoignage de la nation toute entière à « ses dignes filles et fils qui se sont illustrés » par leur ardeur au travail pour l’édification de la nation. Du côté des récipiendaires, l’on reçoit avec joie et reconnaissance ses récompenses.

« Je suis vraiment content et je remercie les autorités pour cette décoration. Je reçois cette distinction avec une grande fierté et avec humilité », a laissé entendre Ibrahim Ouédraogo, fondateur du centre de formation professionnelle en conduite d’engins miniers, santé et sécurité au travail (CFPEM-SST). Il dédie par ailleurs sa distinction à ses collaborateurs et à sa famille pour l’accompagnement qu’il a eu. Il faut noter que le jeune entrepreneur a été élevé au rang d’officier de l’ordre de l’Etalon.

Basile SAMA

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page