CAN 2021 : Les Etalons perdent la 3e place

Comme lors de la CAN 1998. Fin de compétition douloureuse pour les Etalons du Burkina Faso. Alors qu’ils menaient par 3 buts à 0 en match de classement de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021, les Etalons ont été battus aux tirs au but par (3-3 ; 3-5) par les Lions indomptables du Cameroun. Ce samedi 05 février 2022, l’arbitre marocain Jiyed Rédouane a été la « star » de ce match de classement joué au Stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé.

La suite après cette publicité

Ce n’est pas croyable. Les Etalons ont tout donné. Mais l’arbitre marocain Jiyed Rédouane a décidé autrement. Les Etalons ne gagneraient pas ce match. Alors que les Etalons menaient 3 à 0, l’arbitre marocain décide autrement. Toutes les fautes sont sifflées contre les Etalons. Par contre, les fautes sur les joueurs burkinabè semblent  oubliées.

Après avoir maitrisé le jeu, les Etalons ne pouvaient plus rien faire. Et  là, les Camerounais en profitent pour inscrire trois buts et égaliser alors que les Etalons menaient par 3 à 0.
Sur le troisième but de Vincent Aboubacar, ce dernier pousse le défenseur burkinabè dans son dos. Pour ce match de classement, c’est finalement aux tirs que la décision du match s’est faite. Blati Touré, le troisième tireur des Etalons manque sont tir. Les Camerounais valident leurs cinq tentatives et remportent  la troisième place.

Des Etalons dominateurs en première période

Et pourtant, les Etalons ont réalisé un match de haut niveau. Une première période fantastique pour les Etalons en première période. Après avoir subi le jeu, pendant près de 20 minutes, l’équipe burkinabè s’illustre par des contres. Lancé dans la profondeur, Djibril Ouattara remet à Issa Kaboré sur le côté droit, le latéral droit burkinabè se lance (24e). En pleine course, il sert Steeve Yago au deuxième poteau. Du plat du pied, ce dernier reprend le ballon dans les buts. Un but qui rappelle celui de Gustavo Sangaré lors du match d’ouverture.

Ce but met la pression aux Lions indomptables qui décident de presser. Le bloc burkinabè descend d’un cran et laisse la possession de la balle aux Lions indomptables.

Issa Kaboré passeur décisif

Mais, sur un nouveau raid de Issa Kaboré, il se défait d’un défenseur camerounais Oyongo et centre (44e). Le ballon est dévié dans ses propres buts (2-0) par André Onana. L’arbitre marocain refuse d’abord le but. Après consultation de la vidéo, le but est accordé et permet aux Etalons de prendre l’avantage avant la pause. Pourtant, pendant cette première période, les Camerounais se sont montrés  dangereux sur des coups de pieds arrêtés avec Bossogog (15e) et Oyongo (17e).

Au temps fort de la domination camerounaise, les supporters demandent des remplacements. Appel entendu. A la mi-temps, Aboubacar  Vincent remplace Oum Gouet et Ngamaleu prend la place de Ganago. Mais aucun changement. Ce sont les Etalons qui s’illustrent une nouvelle fois. Trouvé sur le côté droit, Bertrand Traoré sert Cheick Djibril Ouattara. Sur l’action,  Moukoudi et Mbaizo font preuve de passivité.

Des erreurs de la défense

L’attaquant des Etalons envoie le ballon dans les buts de Onana d’une tête plongeante. Christian Bassogog cède sa place à Karl Toko Ekambi (54e), mais les Etalons tiennent bons. Cependant, sur une nouvelle erreur défensive, les Etalons encaissent un but (3-1) de Stéphane Bahoken (71e). Vincent Aboubacar réalise un doublé (85e et 87e minute).

Ce match de classement a pour effet de réveiller un vieux souvenir. Celui de la CAN 1998. Alors que les Etalons menaient (4-1), ils ont été rejoints au score (4-4) et battu lors de la séance des tirs au but par la RD Congo.

La grande finale oppose le dimanche 6 février 2021 les Lions du Sénégal aux Pharaons d’Egypte.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page