L’Union Nationale des Établissements d’Enseignement Privé Laïc lance son plan d’actions 2022-2026

L’Union Nationale des Établissements d’Enseignement Privé Laïc (UNEEP-L) a tenu une session d’échange ce jeudi 10 février 2022. De cet entretien, Il était question d’élaborer un plan stratégique de la session 2022-2026.

La suite après cette publicité

Dans sa mission de contribuer à la promotion et au renforcement des établissements d’enseignement privés laïc par la défense des intérêts professionnels, économiques, sociaux et moraux de ses membres, l’Union Nationale d’Enseignement Privé Laïc (UNEEP-L) établit un plan stratégique 2022-2026. Le lancement a eu lieu ce jeudi 10 février 2022, à Ouagadougou.

« Le plan stratégique comprend cinq grands axes, il y a un axe sur le renforcement institutionnel même de notre union, il y a un axe sur la visibilité et la communication, il y a un axe sur le renforcement des capacités financières et l’autonomisation de notre union, il y a un axe sur les services que nous devons rendre à nos membres, et il y a un axe sur le plaidoyer et le dialogue social », a expliqué d’entrée Dr Désiré Nacoulma, Président de l’Union Nationale des Etablissements d’Enseignement Privé Laïc (UNEEP-L).

« Il faut dire que nous avons été partie prenante de ces assises nationales, l’UNEEP-L a été représentée aux assises nationales et nous avons apporté aussi notre contribution pour la réforme. Ce que nous pensons c’est que toute réforme doit contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement et doit permettre d’adapter l’enseignement aux besoins sociaux économiques du pays. Nous pensons que c’est l’orientation qui a été prise, ce que nous attendons c’est qu’ils aient des actes concrets, qu’ils aient des mesures fortes, qu’il ait un dispositif de mise en œuvre, qu’il ait un budget pour permettre effectivement sur le terrain de constater les changements qui sont souhaités », a indiqué Désiré Nacoulma, concernant les réformes entreprises par l’ancien ministre de l’éducation, sur les assises nationales.

Faire de l’UNEEP-L la structure faitière de référence en matière d’éducation et d’enseignement privé laïc au Burkina Faso, une structure qui soit financièrement autonome, et une structure qui est au service de ses membres, sont les visions que l’UNEEP-L se donne pendant ces cinq ans.

Et pour atteindre ses objectifs, l’UNEEP-L a adopté un plan d’action qui comporte un certain nombre de projets. « Sur le terrain, nous avons adopté un plan d’action qui comprend des projets et des activités concernant l’ensemble des cinq axes. En ce qui concerne les différents axes, il y a un programme d’activité sur les cinq ans concernant chacun des axes. Il y a un programme d’action qui est concret avec des indicateurs, des délais d’exécution et un budget qui est adopté», a confié Désiré Nacoulma.

Désiré Nacoulma, président de L’UNEEP-L

Il convient de préciser que ce sont des activités qui seront menées à hauteur de 900 millions de FCFA. L’UNEEP-L regroupe l’ensemble des fondateurs des établissements privés Laïcs du Burkina Faso, avec un effectif de 1300 membres.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page