Axe Bourzanga-Djibo : Des Hommes armés interdisent le trafic (AIB)

Selon nos confrères de l’Agence d’information du Burkina (AIB), ce jeudi 17 février 2022, des Hommes armés ont interdit le trafic sur l’axe Bourzanga-Djibo, et ont menacé de mort les conducteurs de transport en commun et de transport de bétail qui emprunteront l’axe. 

La suite après cette publicité

Un car d’une compagnie de transport de renommée qui fréquente l’axe Ouagadougou-Djibo et vice-versa, a été intercepté à 4 km de Bourzanga autour de 9 heures ce jeudi 17 février 2022 alors qu’il a quitté Djibo  à 7 heures pour Ouagadougou.

Selon les témoignages rapportés par l’AIB, deux motocyclettes en binômes ont immobilisé le car et ont procédé au contrôle des identités des occupants. Après cet acte, ils se sont isolés avec le chauffeur et ils l’ont intimé l’ordre qu’ils ne veulent plus voir un car de transport emprunter l’axe.

Les agresseurs ont dit au chauffeur, selon l’AIB, qu’ils vont lui trancher la gorge s’il emprunte à nouveau la voie. Selon toujours les mêmes sources, les hommes armés ont justifié leur décision par les récentes communications de l’armée burkinabè qui a annoncé avoir anéanti plus d’une centaine des leurs dans la zone.

« Ils ont dit qu’ils ont tué plus de 150 de nos  combattants, mais c’est faux. Nous sommes toujours là et désormais l’axe de Djibo est devenu un axe de mort. Celui qui outrepasse payera les conséquences”, ont dit les hommes armés, d’après les sources de l’AIB.

Un passager qui avait emprunté le car a confirmé avoir été contrôlé. Une autre source administrative a aussi confirmé les faits. Cette dernière a ajouté que des camions de transport de bétail en provenance de Djibo, ont été interceptés mercredi 16 février 2022 au soir vers Namsiguian, et ils ont reçu la même interdiction de ne plus fréquenter l’axe.

Contacté par l’AIB, un des responsables de la compagnie de transport interceptée ce jeudi, a confirmé les faits et a précisé que tous les départs de Ouagadougou et de Kongoussi, à destination de Djibo, sont dorénavant suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page