Mali : Human Rights Watch dénonce des exécutions sommaires par les Forces armées

Mali – Dans un rapport publié ce Mardi 15 Mars 2022, l’Association de défense des Droits de l’Homme, Human Rights Watch, dénonce des exécutions sommaires au Mali. Ces exécutions seraient commises par l’armée malienne.

La suite après cette publicité

Human Rights Watch reconnaît que les attaques des groupes terroristes contre les populations et contre l’armée ont causé la mort de plusieurs centaines de personnes dans le pays ces dernières années. Toutefois, elle fustige les exactions commises par l’armée républicaine malienne, dans le cadre de leurs opérations antiterroristes, notamment dans les régions de Mopti, Ségou et Koulikoro.

« On a documenté 71 personnes exécutées sommairement par l’armée malienne. Par exemple, à Torno, deux soldats avaient été tués par une explosion et immédiatement le convoi militaire est tombé sur le village.

Ils ont tué 14 personnes. Ça ressemble à une attaque de représailles. Parmi les victimes, le chef de village qui avait plus de 80 ans, une jeune de 16 ans. Ils les ont amenés sur le site où la mine avait explosé et ils ont été exécutés sur place. 

On a aussi documenté le grave cas qui s’est passé début mars où 37 personnes qui avaient été détenues dans le camp de Diabaly. Ils ont été emmenés par deux camions à 11 kilomètres au Nord, et exécutées et brûlées », a rapporté Corinne Dufka, directrice pour l’Afrique de l’Ouest de Human Rights Watch au micro de RFI.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page