Sports au Burkina : « L’Etat va continuer d’apporter son soutien aux fédérations » (Abdoul Wabou Drabo)

Le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, Abdoul Wabou Drabo, a rencontré pour la première fois, les différentes fédérations sportives le mardi 12 avril 2022 à Ouagadougou. Les fédérations en ont profité pour exposer les difficultés auxquelles elles font face, notamment la question des infrastructures sportives.

La suite après cette publicité
Le ministère des sports a enregistré quelques préoccupations des fédérations sportives.

Le sport burkinabè souffre de l’insuffisance des infrastructures sportives. Face aux différentes fédérations sportives du pays, le ministre des sports Abdoul Wabou Drabo a bien pu s’en rendre compte : elles manquent toutes de terrain adéquat pour la pratique de leurs disciplines respectives.

Du rugby en passant la natation, le sport équestre, les arts martiaux, le volleyball, le baseball, etc., toutes ont souligné les difficultés que rencontrent les pratiquants à trouver des terrains adaptés pour les pratiquants. « Chez nous au volleyball, nous avons pu construire un terrain mais, c’est du volleyball outdoor alors que le volleyball se joue en salle. Notre terrain a besoin d’être couvert ainsi que les gradins », a affirmé Yassia Sawadogo, vice-président de la Fédération burkinabè de volleyball.

Les subventions bientôt disponibles

Le président de la Fédération burkinabè de natation et sauvetage Poussy Kaboré a déploré l’absence de piscine olympique tandis que celui des sports équestres a rappelé l’état désastreux de l’hippodrome du quartier Hamdalaye.

Les différentes fédérations bénéficieront bientôt de leurs subventions selon le ministre.

Pour une première rencontre de prise de contact, le ministre Abdou Wabou Drabo entend voir avec ces fédérations ce qui est possible de mettre en œuvre. Ces derniers sont d’ailleurs revenus sur les questions de financements des stages des encadreurs et athlètes, etc.

Les fédérations sportives n’ont toujours pas reçu les subventions au titre de l’année en cours. Ce qui empêche certaines fédérations de mener des activités. « L’Etat va continuer d’apporter son soutien aux fédérations sportives. Le retard qu’accuse la mise en place de la subvention de cette année 2022 est lié au contexte actuel du Pays.  En tout état de cause, des dispositions sont prises pour que chaque fédération reçoive courant cette semaine, sa part de subvention », a assuré M. Drabo.

La participation aux compétitions internationales

Il a surtout invité ces fédérations à faire en sorte que l’utilisation de ces subventions contribue au rayonnement des disciplines bénéficiaires. En plus, il espère que les justifications se feront dans les délais requis en tenant compte de « la qualité des pièces justificatives ».

Pour ce qui concerne la participation aux compétitions internationales, il arrive que certains dossiers arrivent au ministère avec un retard. C’est pourquoi, il a appelé à faire en sorte que le traitement administratif se fassent dans des délais raisonnables.

« Malgré le contexte économique très difficile, le Ministère va continuer d’apporter son soutien à la participation de notre pays à ces compétitions dans les limites des possibilités de l’Etat, tout en optimisant la participation des non compétiteurs », a promis le ministre. Il a aussi appelé à la cohésion et à l’union autour des valeurs qui favorisent le développement du sport national.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page