Perkoa : « Nous ne manquons pas de larmes pour pleurer, mais nous devons rester débout » (Bassolma Bazié)

La chambre de refuge est malheureusement vide. C’est ce que les équipes de sauvetage ont fait comme triste constat ce mardi 17 mai 2022 lorsqu’elles ont pu ouvrir la chambre de refuge. Désolation, tristesse !

La suite après cette publicité

 « Tout le Burkina Faso s’est mobilisé pour sauver nos frères. Nous avons gardé espoir depuis le début pour les retrouver dans cette chambre. Nous ne manquons pas de larmes pour pleurer, mais nous devons rester débout », a déclaré Bassolma Bazié, ministre en charge de la protection sociale, visiblement abattu par cette triste découverte.

Le comité de gestion de la crise est en concertation d’urgence et le gouvernement suit de près la poursuite des opérations sur le terrain.

Source : DCRP

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page