Burkina : La Croix-Rouge met sur orbite un projet santé communautaire pour soulager les populations vulnérables

La Croix-Rouge Burkinabè a lancé ce vendredi 24 juin 2022 à Ouagadougou son projet santé communautaire. Ce projet d’une durée de 5 ans vise à contribuer à l’amélioration de la santé et à la protection des personnes touchées par les conflits. Dans sa phase pilote, le projet santé communautaire va couvrir les districts sanitaires de Fada N’Gourma, Kaya et Ouahigouya.

La suite après cette publicité

Selon des statistiques du ministère de la santé et de l’hygiène publique, en mai 2022 ce sont 186 formations sanitaires qui étaient fermées, alors que 378 autres fonctionnaient à minima du fait de l’insécurité. Conséquence, plus de 2 millions de personnes n’ont plus accès aux soins de santé.

Une vue des participants à la cérémonie de lancement du projet Santé communautaire

C’est dans un tel contexte que la Croix-Rouge Burkinabè avec l’appui de ses partenaires lance le projet santé communautaire qui vise principalement à contribuer à une amélioration de la santé et de la protection des personnes touchées par les conflits et les crises climatiques au Burkina. 

De façon spécifique, ce projet va favoriser l’accessibilité des services de santé et leur utilisation par les populations touchées par les conflits et assurer la protection des populations contre les violences basées sur le genre. 

Selon Hamadou Amadou Maïga, Directeur de la diplomatie humanitaire à la Croix-Rouge Burkinabè, représentant le secrétaire Général de la Croix-Rouge Burkinabè, les actions du projet vont s’articuler autour de plusieurs axes : la surveillance à base communautaire, l’orientation des patients vers le niveau supérieur de soins de santé, la prise en charge des survivants de violences basées sur le genre, le dépistage à domicile de la malnutrition aiguë et l’information et la sensibilisation de la population sur la santé et l’hygiène.

Hamadou Amadou Maïga : « par ce projet, la Croix Rouge Burkinabè voudrait apporter sa modeste contribution »

Pour sa phase pilote, le projet va couvrir les régions de l’Est, du Nord et du Centre-Nord avec une possibilité d’extension à d’autres régions dès l’année prochaine. 

Dr Séyidou Ouattara: « nous accueillons ce projet à bras ouvert »

Au ministère de la santé et de l’hygiène publique, ce projet est accueilli à bras ouvert, selon le directeur de la protection de la santé de la population, Dr Seyidou Ouattara.

« Ce projet est le bienvenu, puisqu’il va intervenir dans des zones à défis sécuritaires (…) et va améliorer l’accessibilité des populations déplacés aux soins de santé », se réjouit Dr Ouattara. 

« Aujourd’hui au Burkina Faso, il y a des milliers de gens qui ont été obligés de quitter leurs milieux de vie. Ils se retrouvent souvent dans des conditions difficiles dans des zones où ils ne se retrouvent pas ni au niveau de la santé, ni au niveau alimentaire.

C’est ainsi qu’avec la Croix-Rouge, on s’est mis ensemble pour donner une réponse concrète aujourd’hui pour répondre aux besoins de ces populations », s’est exprimé pour sa part Alfred KIZA, délégué santé communautaire pour le CICR (Comité International de la Croix-Rouge), un des partenaires de la Croix-Rouge Burkinabè dans la mise en œuvre du projet. Le projet santé communautaire est financé par l’Agence Norvégienne du Développement (NORAD).

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page