CDP : « Pour convoquer un congrès, il faut un bureau exécutif national » (Eddie Komboïgo)

Les membres du bureau politique national du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP aile futuriste) ont tenu la 72e session ordinaire de leur parti ce samedi 2 juillet 2022 à Ouagadougou. Ils ont tablé sur la vie du parti et la sortie du récépissé qui tarde à sortir. 

La suite après cette publicité

La vie du parti notamment la crise qui le secoue en ce moment et le récépissé qui tarde à sortir, ce sont des points qui ont été abordés au cours de cette messe du bureau politique national du CDP. À propos du récépissé, Eddie Komboïgo demande aux autorités de la transition particulièrement au ministère en charge de l’administration territoriale de respecter les règles administratives. Et s’il y a quelque chose qui entrave la délivrance de ce document, que la vérité leur soit dite.

Aussi, la 72e session ordinaire du bureau politique national du CDP, la tendance Eddie Komboïgo a pris des sanctions contre certains caciques du parti qui se réclament de l’« aile historique ».  « Par votre mobilisation, vous montrez au peuple burkinabè que le CDP reste uni et qu’un groupuscule ne saurait diviser ce parti. Ceux qui veulent partir partiront, ceux qui veulent rester resteront. Mais la grande majorité a décidé de rester et je vous en félicite », a-t-il dit.

Eddie Komboigo, président du CDP (aile futuriste)

Il a ajouté « qu’ils prétendent vouloir reconvoquer un 8e congrès, nous l’avons tenu en décembre. Pour convoquer un congrès, il faut un bureau exécutif national pour proposer au bureau politique national. Il faut un bureau politique national pour décider de convoquer le congrès.

Le bureau politique national est là, ici présent. Et a dit non à une re-convocation du 8e congrès. Eh bien, qu’ils le sachent que nous ne nous laisserons pas faire, nous ne nous laisserons pas distraire. Restons focus sur les objectifs de notre parti : Nous réunir, grossir, convaincre nos militants. Nous sommes un grand parti, nous resterons un grand parti. 

Notre objectif principal c’est la conquête du pouvoir non pas pour flamber mais pour apaiser les douleurs du peuple burkinabè et le CDP s’engage maintenant et pour toujours », a lancé le président du CDP futuriste.

Par ailleurs, Eddie Komboïgo a appelé à l’unité des militants de son parti. Pour lui, l’heure est à l’unité et au travail. Il les a aussi invités à apporter leur soutien à tout égard aux FDS et aux VDP. Le président du CDP a cependant demandé à ses militants et aux Burkinabè de bannir tout propos haineux et de barrer la route à tout esprit de stigmatisation.

Sur la photo, quelques membres du bureau politique national du CDP

« Je voudrai que vous soyez des ambassadeurs dans les 45 provinces pour qu’aucun Burkinabè ne s’en prenne à un autre Burkinabè (…). C’est un piège qui nous a été tendu, évitons ce piège », a-t-il invité.

Pour ceux qui sont partis du CDP, il a exhorté les membres du bureau politique national de les accueillir au cas où ils feraient un demi-tour. Le bureau politique national du CDP a émis quelques motions à l’issue de cette 72e session. Parmi lesquelles l’une est adressée à la CEDEAO qu’ils ont exhortée à ne pas sanctionner le Burkina Faso.

Willy SAGBE

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page