CAN féminine 2022 : Les Etalons promettent les 3 points en travaillant sur leurs finitions

Plus droit à l’erreur pour les Étalons dames ! Avec deux défaites contre les deux Premières équipes, les juments de Pascal Sawadogo affrontent l’Ouganda, ce vendredi 8 juillet 2022, sous le coup de 20h GMT, à Casablanca. Une rencontre que les braves dames devraient impérativement gagner pour espérer empocher les trois points et figurer parmi les 2 meilleurs troisièmes des différentes poules afin de continuer l’aventure. Chose que l’équipe a promis après les séances d’entraînement de ce mercredi 6 juillet 2022. 

La suite après cette publicité

Après leur deuxième défaite enregistrée, dans la soirée de ce mardi 5 juillet 2022, face au Sénégal sur un score de 1 but à zéro (1-0), les Étalons dames jouent le tout pour le tout contre l’équipe dames de l’Ouganda.

Une Affiche qui, à écouter les filles et dames du 11 national devrait impérativement se solder par une victoire, le seul moyen pour elles d’espérer poursuivre l’aventure. « Ces défaites là, ça nous a vraiment touchées. A l’heure là on a oublié ça, car dans nos têtes c’est d’aller chercher les 3 points. L’adversaire joue très bien mais on a foi que nous allons gagner parce que, non seulement la confiance est là et on a confiance à toute l’équipe. On promet une victoire au peuple burkinabè », a déclaré Madinatou Rouamba.

Confiance oui ! Pour le coach, mais beaucoup d’imperfections à revoir avant, afin de rehausser le niveau des dames pour assurer ces points.

« C’est juste des révisions tactiques pour les finitions. Nos acquis sont à deux niveaux, le bloc et le pressing. Vous voyez qu’on n’encaisse pas beaucoup de buts. On presse aussi et on récupère. Mais que faire après cette récupération. Il y a un problème de finitions. Souvent la récupération est loin des buts et on se précipite pour faire des passes. Mais ce n’est pas perdu, on va essayer de regarder cela. Comme on a un bon bloc, dès la récupération on va se  projeter en avant sans pour autant se précipiter », a détaillé Pascal Sawadogo.

A l’écouter, toute la préparation a consisté à faire cette part des choses entre « vitesse et précipitation ». « Si les enfants jouent balle aux pieds, on fera de grandes choses. Il nous faut des techniciennes pour faire des passes dans les intervalles. Même les coups de pieds arrêtés, nous avons responsabilisé les tireuses », a-t-il ajouté.

Comme probables absents, Adama Congo souffre des courbatures et Mariam Ouattara des maux de ventre. Cependant le coach a rassuré de leurs  disponibilités le jour J.

Dans cette poule A le Burkina Faso et l’Ouganda ont toujours 0 point au compteur et compte chacune sur ces 3 points pour figurer parmi les 2 meilleurs troisièmes.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. …Et en se parlant également, pour ne pas se heurter et donner l’avantage à l’adversaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page