1er congrès du RPI : Raphaël Koama devient le nouvel homme fort du parti

Le Rassemblement Patriotique pour l’Intégrité (RPI) a tenu ce samedi 16 juillet 2022, son premier congrès ordinaire, à Ouagadougou. A l’ordre du jour de cette rencontre, le renouvèlement des instances du parti, le bilan des deux ans d’existence du parti mais aussi la récolte de recommandations pour une situation nationale apaisée. 

La suite après cette publicité

Vue le jour à la veille des élections présidentielles, soit le 3 décembre 2019, le Rassemblement Patriotique pour l’Intégrité (RPI) a tenu son premier congrès ordinaire sous  le thème «  Améliorer l’ancrage du RPI dans un contexte sécuritaire national difficile ».

Un thème à travers lequel le parti a voulu se pencher, durant ce congrès, sur les difficultés sécuritaires qui minent le Burkina Faso, selon le président sortant, Inoussa Bilgo. « Il fallait que ce congrès se tienne pour respecter les règlements et lois de ce pays. Partant de là, nous avons également réfléchi à des solutions aux problèmes qui minent notre Burkina Faso »,  a-t-il dit.

A cet effet, ce premier grand rendez-vous du parti a constitué en un cadre pour le parti de faire le bilan de ses 2 ans d’existence, de renouveler les instances du parti mais aussi de faire des recommandations à la situation sécuritaire que vit le pays des hommes intègres.

En termes de bilan, le RPI a dit avoir obtenu de bons résultats depuis leur existence et cela dès la naissance du parti qui a engagé 3 députés à leur première participation à des élections législatives. « Nous sommes nés à quelques mois des élections, mais malgré cela, nous avons obtenu la 7ème place sur les 15 partis en lice », s’est félicité le président sortant.

Au regard de tous ces défis, a insisté Inoussa Bilgo, «  le RPI a mis des recommandations sur la table dont la mise en place  d’un Service militaire obligatoire à tout Burkinabè de 18 ans, rendre obligatoire l’enseignement de l’éducation civique et morale dans nos établissements, cela au regard de l’incivisme grandissant ». 

A l’issue de tous ces échanges, le parti a renouvelé ses instances. En effet, dorénavant Raphaël Koama est le nouvel homme fort du RPI. A  sa prise de parole il a dit prendre acte des défis et a assuré tout mettre en œuvre pour y remédier.

  Raphaël Koama président du RPI

« Nous mettons au centre de nos défis le patriotisme, l’intégrité, la justice, et les intérêts de la population. Avec nos deux valeurs dont l’intégralité et le patriotisme, nous pensons faire un changement radical avec ces valeurs.

Nous avons failli à l’éducation de nos enfants, dans le temps, nous éduquions nos enfants avec ces valeurs, nous allons essayer de revoir au niveau de cette éducation pour éduquer des enfants dignes, intègres, patriotes pour que le pays puisse en bénéficier et changer positivement », a conclu le président entrant.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page