Le deuxième salon de la publicité et de l’édition est prévu pour octobre 2022

En octobre 2022, la deuxième édition du salon de la publicité et de l’édition (SAPE) va se tenir à Ouagadougou, avec pour pays invité la Guinée.

La suite après cette publicité

« Impact du numérique sur les métiers de la publicité et de l’édition », c’est sous ce thème que va se tenir la deuxième édition du salon de la publicité et de l’édition (SAPE).

Le comité d’organisation était face à la presse ce mercredi 27 juillet 2022, pour parler de la deuxième édition qui se tiendra du 13 au 15 octobre 2022 à Ouagadougou avec un budget organisationnel de 66.500.000 F CFA.

Le thème de cette 2eme édition permettra aux acteurs du secteur de la publicité d’échanger sur les opportunités et les défis qu’offre le numérique. De son impact sur l’évolution des emplois, des solutions agiles de travail et sur le modèle économique existant et son évolution.

Christophe Mesmer Yaméogo, directeur général de Impulsion agence conseil et promoteur du salon de la publicité et de l’édition, affirme que l’objectif de ce salon est de bâtir des champions nationaux, dans le domaine de la publicité et de l’édition.

Pendant trois jours, des experts, des fournisseurs d’équipements et de services, des financiers et des décideurs débattront sur le thème central ainsi que d’autres panels.

Christophe Mesmer Yaméogo affirme que pour cette 2eme édition, en plus des panels et des expositions qui étaient là, l’année dernière, ils ont intégré les formations qui sont destinées aux professionnels dans les entreprises et dans les agences.

«  Nous avons trois grandes catégories de formations qui concernent les impacts des investissements publicitaires et de l’évaluation de ces actions publicitaires. Nous avons une catégorie de formation qui va concerner l’expérience client et comment optimiser cette expérience dans le but de booster les chiffres d’affaires.

Nous avons tout ce qui est création graphique qui va impliquer beaucoup le volet artistique dans les créations publicitaires. Nous avons 8 formations pour chaque formation, nous avons 15 participants au maximum avec 250.000f. Nous aurons des formateurs qui vont nous entretenir dont 4 experts qui viennent du Burkina  et 4 autres de l’étranger qui viendront de la Côte d’Ivoire et de la France », dit-il.

Il faut noter qu’en plus des panels et des formations, les participants vont renforcer leurs capacités grâce aux différents workshops et masterclass, avec des rencontres B2B et à travers les expositions.

Le salon de la publicité et de l’édition est l’occasion pour les jeunes de se faire découvrir à travers leurs talents. Le comité d’organisation a décidé de récompenser les meilleurs talents dans 6 catégories à savoir la catégorie Photo Smartphone qui concerne les moins de 25 ans.

Les 5 autres catégories où  il faut avoir au moins 18 ans et tout au plus 30 ans pour prendre part aux compétitions, en  catégorie photo créative, en voix off, en création graphique, en création digitale et la catégorie vidéo 2B et 3B

Pour rappel, le salon de la publicité et de l’édition est l’évènement majeur qui réunit les acteurs du marketing, de la publicité, des médias, des arts graphiques et de l’édition au Burkina Faso.

 Saly OUATTARA

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page