Affaire cagnotte des Etalons : Le président Lazare Banssé s’explique

A la faveur de la rentrée sportive de l’ASFA Yenennga ce jeudi 28 juillet 2022, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Lazare Banssé a été interrogé sur la  polémique concernant le partage de la cagnotte de 1 milliard 200 millions reçue après la quatrième place acquise par les Etalons à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 au Cameroun. Les Etalons ont occupé la 4e place derrière le Sénégal, vainqueur, l’Egypte et le Cameroun. Lazare Banssé s’est justifié.

La suite après cette publicité

On parle beaucoup du partage de la cagnotte de la CAN. Est-ce qu’on peut savoir ce qu’il en est exactement ?

C’est une affaire qu’on dramatise, qui n’a pas lieu d’être. Nous avons tenu une réunion du conseil d’administration. Les clubs ont reçu leur quote-part. Les clubs de Ligue 1 ont reçu quatre millions, de ligue 1 (ndlr. Ligue 2), les ligues, les districts, chacun a reçu sa part dans cette affaire.

C’est des choses qui se font, qui s’étaient faits. En 2012 (sic, 2013, lorsque nous sommes allés à la CAN pour être vice-champions, lorsque nous avons été troisièmes en 2017 le partage avait également été fait et il n’y a pas eu de bruit là-dessus. Les membres du comité exécutif à l’époque avaient aussi eu leur quote-part. C’est vrai que ce sont des bénévoles. Mais ce sont des gens qui prennent de leur temps pour venir assister aux réunions, qui assistent aux commissions, qui représentent la fédération partout sans être intéressés par quoi que ce soit.

Donc, si nous avons l’occasion de les désintéresser, c’est ce que nous avons fait. Ils ont reçu chacun un million. Je pense que ce n’est pas la mer à boire. Pour ce qui concerne le comité exécutif, nous avons reçu un milliard 200 millions mais c’est seulement 22 millions qui ont été distribués et les 22 millions, lorsque vous les comparez à un milliard 200 millions, cela fait 0,01%. Nous avons des informations comme quoi dans certains pays, les membres du comité exécutif ont eu 25 millions, pour d’autres 15 millions. Mais nous sommes restés raisonnables. Ce débat n’a pas lieu d’être. Nous avons été responsables et nous avons fait ce qu’il y avait à faire. C’est tout.

A quoi va servir le reste de l’argent ?

Je ne sais pas. Le comité exécutif va décider. Ce n’est pas le président. Nous allons voir ce qu’il y a lieu de faire. Ce qui est sûr, une bonne partie de l’argent a servi à financer certaines activités, notamment le championnat et la Coupe du Faso. Nous avons donné une prime spéciale aux joueurs, les Etalons en plus des joueurs.

Cela a coûté entre 220 et 230 millions de francs CFA. Nous avons également acheté des équipements pour les arbitres dans l’ordre de 50 à 60 millions. Ce qui est sûr, il faut que les gens comprennent que cet argent ira au monde du football, aux acteurs du football. C’est ce que nous essayons de faire. Le président que je suis n’a pas grand-chose dans cette affaire et d’ailleurs, je n’en ai pas besoin.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page