Nancy Pelosi à Taïwan : « Les États-Unis violent la souveraineté de la Chine » (Wang Yi)

La présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, a quitté Taïwan ce mercredi 3 août 2022, au terme d’une visite historique et controversée à laquelle Pékin a répondu par des menaces et des annonces d’exercices militaires.

La suite après cette publicité

C’est ce mercredi 3 août 2022 que la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, a quitté la Taïwan. En réaction à sa visite, Pékin avait déployé ce mercredi une série de sanctions commerciales contre Taipei, ainsi que des exercices militaires près de l’île. 

« Il n’arrivera rien de bon à ceux qui jouent avec le feu. Ceux qui offensent la Chine devront être punis, de façon inéluctable. C’est une farce pure et simple. Sous couvert de démocratie, les États-Unis violent la souveraineté de la Chine  », a prévenu le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

Lire également 👉Nancy Pelosi à Taïwan : Pékin a dénoncé l’attitude « extrêmement dangereuse » des Etats-Unis

Selon l’ancien Président du Conseil de sécurité des Nations unies, Kishore Mahbubani, cette visite risque surtout de mettre en péril la paix fragile dans la région.

« Ce qu’elle (Nancy Pelosi) fait, c’est attiser les tensions sur une question très sensible, à savoir la problématique de Taïwan. Je pense que la visite de Nancy Pelosi n’a fait qu’empirer les choses. Nous devons donc essayer de préserver la paix et le calme dans le détroit de Taïwan, et c’est ce que veulent tous les États asiatiques. La meilleure façon d’y parvenir est de s’en tenir au statu quo, et ainsi, la paix sera préservée », explique l’ancien diplomate.

Egalement, dès ce mardi 2 août 2022, la Chine a annoncé des exercices militaires autour de Taïwan, une île qu’elle considère comme partie intégrante de son territoire. Certains de ces exercices vont s’approcher jusqu’à 20 kilomètres des côtes taïwanaises, selon les coordonnées diffusées par les médias officiels chinois.

Le ministère taïwanais de la Défense a protesté en affirmant que cela menacera plusieurs ports et zones urbaines de l’île.

En rappel, les autorités chinoises font monter la pression sur Taïwan, une île de 23 millions d’habitants, depuis l’arrivée au pouvoir en 2016 de l’actuelle présidente Tsai Ing-wen. La Chine est le premier partenaire commercial de Taïwan, avec des échanges qui ont grimpé en 2021 de 26%, à 328 milliards de dollars.

Source :  Euronews

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page