Plan International Burkina : Près de 14 milliards de F CFA dépensés dans une quarantaine de projets en 2022

Plan international Burkina Faso, accompagné de ses partenaires clés, ont procédé à la revue annuelle 2022 de sa stratégie pays à l’occasion d’un atelier. La cérémonie officielle d’ouverture dudit atelier est intervenue ce jeudi 4 août 2022 à Ouagadougou sous la présidence du représentant résident de l’institution, Yaouba Kaigama. 

La suite après cette publicité

« Au courant de cette année fiscale 2022, nous avons mis en œuvre, avec l’aide de différents partenaires, bailleurs à peu près une quarantaine de projets dans le pays qui, sur le plan financier ont coûté à peu près 14 milliards F CFA pour un taux d’exécution d’environ 95%. Environ 2/3 de ces dépenses ont été consacrés à la double crise humanitaire des déplacés internes (ndlr, PDI) et la crise alimentaire en cours.

Plus de 900 000 personnes vulnérables ont été touchées par nos interventions cette année », a présenté Yaouba Kaigama, représentant résident de Plan International Burkina Faso. En dépit des actions qui ont été menées avec leurs partenaires, Yaouba Kaigama a laissé entendre que « les besoins dans le pays sont énormes et présents ». 

Yaouba Kaigama,
Yaouba Kaigama, représentant résident de Plan international Burkina Faso.

Ainsi, « à travers les débats francs (avec leurs partenaires clés, ndlr), nous allons collecter des suggestions, des recommandations pertinentes afin d’améliorer la qualité de nos opérations pour une grande efficacité et un impact sur les conditions de vie des populations en général et des enfants, des jeunes filles vulnérables en particulier », a-t-il fait savoir tout le sens du présent atelier, qui est de coutume pour la représentation du Burkina Faso et vu comme « un exercice de redevabilité » pour Plan International.

En clair, il s’agira au cours de l’atelier, si l’on en croit le propos du représentant résident, de « présenter le bilan de la mise en œuvre du plan annuel 2022 (1er juillet 2021-30 juin 2022), présenter les défis et partager les leçons apprises et les conclusions, présenter les perspectives et proposer des recommandations pour améliorer la qualité de la mise en œuvre de la stratégie pays en 2023 (1er juillet 2022-30 juin 2023) ».

Les interventions en 2023

Des dires de Yaouba Kaigama, leurs interventions en 2023 prévoient plus de 20 milliards F CFA à travers aussi une quarantaine de projets à mettre en œuvre. « Nous sommes dans la cinquième année de notre plan stratégique quinquennal (2019-2023). Nous avons une ambition cette année d’exécuter à peu près une quarantaine de projets avec une vingtaine de milliards de F CFA que nous avons déjà commencés à mettre en œuvre », a-t-il informé.

Aussi a-t-il mentionné qu’au cours de l’année, un arrêt sera observé afin d’« évaluer l’ensemble de la stratégie, cette fois-ci pas seulement de l’année, mais l’ensemble des cinq ans que nous avons exécutés pour pouvoir élaborer une nouvelle stratégie pour les cinq ans à venir ».

Catherine Somé
Catherine Somé, de la Direction de la promotion de l’éducation, des filles et du genre du MENAPLN.

Catherine Somé, de la Direction de la promotion de l’éducation, des filles et du genre du Ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN) s’est réjoui de l’annonce d’une nouvelle stratégie pays, « mais global de Plan international ».

« Nous sommes très fiers d’apprendre qu’il y a un nouveau projet qui va reprendre avec nous. Et nous attendons toujours son accompagnement pour la mise en œuvre de nos activités toujours pour nos jeunes filles… », a déclaré la représentante du MENAPLN, qui a positivement apprécié le bilan annuel 2022 de son partenaire.

La stratégie pays 2019-2023 de Plan international Burkina comporte trois axes : santé sexuelle et reproductive et violences basées sur le genre; emplois décents et opportunités d’entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes; et éducation de qualité et inclusive, développement de la petite enfance et protection de l’enfant.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page