Les clés de la province du Kadiogo officiellement remises à Maurice Konaté

Ce jeudi 4 août 2022, a eu lieu à Ouagadougou, la cérémonie de passation de charge entre le haut-commissaire entrant et celui sortant de la province du Kadiogo. C’était sous la présidence du secrétaire général de la région du centre.

La suite après cette publicité

Nommé en conseil des ministres du 13 juillet 2022, Maurice Konaté a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions de haut-commissaire de la province du Kadiogo ce jeudi 4 août 2022. Dans son allocution, il a tout d’abord témoigné toute sa reconnaissance pour le choix porté sur sa personne en tant que nouveau haut-commissaire.

La fonction de haut-commissaire est combinée à celle du président de la délégation spéciale. Mesurant la complexité de son poste, Maurice Konaté a indiqué que la tâche qui lui incombe est très grande. Cependant il dit compter sur ses collaborateurs afin « d’améliorer ce qui est à améliorer et faire d’autres propositions pour encore aller de l’avant ».

Il a d’ailleurs fait appel à toutes les composantes de la population pour une mutualisation des forces. Cela, dans le but de construire la province et y laisser une empreinte positive.

Maurice Konaté, haut-commissaire entrant
Maurice Konaté, haut-commissaire entrant

Ayant présidé la cérémonie, Ram Joseph Kafando, secrétaire général de la région du centre a souhaité bon vent au haut-commissaire entrant afin qu’au soir du bilan, les résultats soient au-delà des objectifs escomptés. A Boureima Sawadogo haut-commissaire sortant, le SG de la région du centre a souhaité une bonne continuation dans ses futures fonctions.

Après 6 six ans, Boureima Sawadogo cède sa place

Après avoir passé six ans à la tête de la province du Kadiogo, c’est sur la note d’un  devoir bien accompli que Boureima Sawadogo dit céder la place à son successeur. Un devoir qui était constitué de la coordination de l’action gouvernementale, de la mise en place des délégations spéciales…

« Tout ce qu’il y a dans le Burkina Faso est concentré à Ouagadougou. La gestion de la province relève de la référence des textes, mais également du bon sens et du tact pour pouvoir concilier les positions qui sont souvent radicales.

Il faut savoir également être à l’écoute des populations qui s’adressent à vous. En accomplissant sa mission en tenant en compte ces facteurs-là, il n’y a pas de problème. C’est une population compréhensive qui demande à être écouté et vers qui on doit envoyer le message qui convient pour pouvoir les rassurer », a expliqué Boureima Sawadogo.

En quittant son poste de haut-commissaire, Boureima Sawadogo est appelé à assumer d’autres responsabilités à savoir le poste de secrétaire général de la région du sahel.

Aminata Catherine SANOU et Amira SANOU (Stagiaire)

Burkina 24     

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page