Le Premier tracteur agricole 100% burkinabè, 100% solaire, toujours au labo

Un projet aux USA fait réfléchir à un autre au Burkina Faso. En effet, John Deere, l’équipementier agricole américain poursuit sa quête d’automatisation du secteur. Le géant de l’agriculture a lancé cette année son premier tracteur entièrement autonome. Cette nouvelle technologie incarne la stratégie de l’entreprise pour rendre l’agriculture plus rapide et efficace. John May, le PDG de la société, veut notamment capitaliser sur les logiciels dont sont équipés les tracteurs. L’industrie agricole investit actuellement des milliards de dollars dans le développement des outils qui optimisent le rendement des récoltes, selon le média Siècle Digital. 

La suite après cette publicité

L’entreprise veut être à l’avant-garde du secteur en vendant l’accès à ses outils de collecte et d’analyse des données sous la forme d’un service. Les agriculteurs pourront équiper leurs véhicules avec ces logiciels qui les aideront à optimiser leurs récoltes, du semis des graines, en passant par le traitement des mauvaises herbes jusqu’à la moisson. En démocratisant l’utilisation de son logiciel, celui-ci s’améliorera au fur et à mesure grâce aux machines learning.

Tracteur autonome USA

Les entreprises spécialisées dans l’agriculture comme Bayer, Agco Corp, CNH Industrial ou encore Corteva ont toutes investi dans ce type d’outil et dans les équipements autonomes. Pourtant, les agriculteurs n’adhèrent pas tous à un tel système. A en croire le journal Siècle Digital, certains d’entre eux s’inquiètent de la domination que John Deere exerce dans le secteur.

Un projet presque similaire au Burkina Faso

Il faut noter qu’au Burkina Faso, un projet de ce genre « Premier tracteur agricole 100% burkinabè, 100% solaire » initié par Mov’UP Africa, à travers son initiative Panafrican Robotics basé sur du bénévolat est également en cours.

Mis en place depuis septembre 2021, ce projet 100% burkinabè continue son bonhomme de chemin, selon Kévin Moné, l’un des initiateurs du projet, contacté par Burkina24. « Nous sommes au stade d’assemblage du Tracteur et la tôlerie. Après ça normalement, c’est bon. Nous pourrions ensuite présenter le tracteur WINLOK’X aux Burkinabè. Nous y travaillons toujours », a affirmé Kévin Moné, ce mardi 13 septembre 2022.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page