« L’autorégulation dans le traitement de l’information à Burkina 24 et à Lefaso.net »: Daramkoum Carine décortique la question à l’ISTIC

Daramkoum Carine a été sanctionnée par la note de 16/20 pour s’être intéressée à « l’autorégulation dans le traitement de l’information à Burkina 24 et à Lefaso.net ». C’était au cours de sa soutenance, ce jeudi 15 septembre 2022, à l’ISTIC à Ouagadougou, à l’issue de laquelle elle est déclarée apte à devenir conseillère en journalisme. Elle a choisi ces deux médias en ligne parce qu’ils sont les plus suivis en terme d’audience et reconnus en matière de professionnalisme… 

La suite après cette publicité

Au Burkina Faso, l’autorégulation dans le traitement des informations par les médias, plus particulièrement les médias en ligne constitue, un domaine peu traité dans les travaux de recherches ; ce qui a conduit Daramkoum Carine à se pencher sur le sujet au cours de sa soutenance.

Il est ressorti, selon ses études, que les journalistes, plus particulièrement ceux de Burkina 24 et de LeFaso.net ont besoin de perfectionnement pour éviter les fautes professionnelles, dans un contexte de rapidité de traitement de l’information. A cela s’ajoute, d’après son étude, le manque de moyens appropriés pour les journalistes reporters.

A ces imperfections, cette désormais conseillère en journalisme a suggéré entre autres de mettre à la disposition des journalistes des ordinateurs performants, une couverture internet de qualité, de recruter plus de journalistes professionnellement formés et de mettre en place une charte interne pour plus de rigueur dans le traitement de l’info.

Un travail sanctionné par la note de 16/20 par les membres du jury au regard de sa qualité, selon son président Alexis Konkobo qui l’a affirmé en ces termes : « le sujet est d’actualité, le sujet est bon (…)  de manière générale il y a motif de satisfaction, il y a eu un effort de rédaction. J’ai eu du mal à détecter des imperfections ». 

Néanmoins, pour plus de perfection, a-t-il souligné, il a proposé  des réajustements pour le document final. «  Je pense que la forme est bonne, mais quand même un document comme ça doit être enrichi. Je pense que la relation entre l’autorégulation et la régulation n’a pas été franche dans le rendu du document. Il y a aussi le fait qu’elle aurait dû approfondir les recherches sur les structures d’autorégulation », a-t-il ajouté.

Des remarques et suggestions que l’intéressée a dit prendre en compte même si, cela n’impacte pas sa joie pour la note obtenue. « Nous avons constaté au cours de notre stage à lefaso.net que souvent beaucoup de fautes passent et des informations importantes sont omises. J’ai donc décidé de me pencher sur le sujet. 16/20, je suis assez satisfaite de la note même si je pense que je pouvais mieux faire », a-t-elle indiqué.

Daramkoum Carine exprimant sa satisfaction de la note de 16/20

Le Burkina Faso compte 5,46 millions d’utilisateurs actifs mensuels d’internet, selon des chiffres officiels de 2021. Le président du jury a ainsi suggéré à la conseillère d’intégrer des données faisant la part des choses entre utilisateur d’internet et journaliste en ligne pour pallier tout amalgame.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page