Le Ministère de la fonction publique élabore un outil de gestion des ressources humaines

publicite

Le ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale a tenu ce mardi 04 octobre 2022 à Ouagadougou, un atelier national de validation du guide d’amélioration du bilan social des ministères, institutions, des établissements publics de l’Etat (EPE) et collectivités territoriales. Il s’agira lors de cet atelier, d’élaborer des outils modernes de gestion des ressources. 

La suite après cette publicité

Dans le cadre de la modernisation de l’administration publique, des actions ont été entreprises afin d’améliorer et harmoniser les pratiques de gestion des ressources humaines au sein des ministères et institutions publics. A cet effet, un atelier national a été organisé afin de permettre aux structures en charge des ressources humaines de disposer d’une méthodologie d’élaboration des bilans sociaux des ministères, des institutions publiques, des établissements publics de l’Etat et de collectivités territoriales.

Pour le secrétaire général du ministère, Hamidou Sawadogo, dans le contexte de l’administration publique, cet outil sera d’une grande utilité pour la contribution d’une administration publique forte et porteuse de développement.

Quant à Rodrigue Oboulbiga, chef du département du développement de la politique des ressources humaines, au cours de ce présent atelier, il s’agira de valider avec l’ensemble des gestionnaires des ressources humaines un outil de guide méthodologique d’élaboration du bilan social.

« Il faut dire que c’est dans un rôle régalien du secrétariat permanent de participer à l’amélioration de la gestion de la ressource humaine par la conception et la proposition d’outils à l’endroit des gestionnaires des ressources humaines, des ministères, des institutions publiques pour contribuer à améliorer de façon conséquente la gestion des ressources humaines », a-t-il révélé.

Rodrigue Oboulbiga, chef du département du développement de la politique des ressources humaines
Rodrigue Oboulbiga, chef du département du développement de la politique des ressources humaines

A l’en croire, cet outil est d’une importance dans la mesure qu’il contribue à l’amélioration du dialogue social au sein des organisations, au sein de l’administration publique. Également, cet outil présente une cartographie sur un certain nombre d’aspects de la vie du social au sein d’une organisation.

« Le bilan social en tant que tel, c’est un outil qui permet d’avoir une cartographie de certains indicateurs clés en matière de social donc en matière de conditions de travail des agents en matière de relations avec la hiérarchie en matière également d’accidents de travail », a fait savoir Rodrigue Oboulbiga. 

Le chef du département de la politique des ressources humaines a fait remarquer qu’à la sortie de cette journée, le contenu du document sera partagé avec les chargés de ressources humaines afin qu’ils puissent l’étudier et l’adapter au sein de leurs institutions respectives. Il rassure par ailleurs la disponibilité effective de cet outil.

« Si tout se passe bien à la fin de cette journée, on devrait s’imposer d’un outil qui va servir de boussole à l’ensemble des gestionnaires de ressources humaines au sein des départements ministériels qui vont s’en servir pour pouvoir élaborer ensuite les différents bilans sociaux des départements ministériels et des institutions publiques », a-t-il rassuré.

A noter que ce document qui couvre l’ensemble des ministères et des institutions publiques de l’administration a été élargi dans le champ d’actions des établissements publics de l’Etat et aux collectivités territoriales.

Flora KARAMBIRI et Micheline Ouédraogo (Stagiaire) 

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page