Justice: Abass Nombré installé dans ses fonctions de président du Tribunal de Grande Instance (TGI) Ouaga I

publicite

Le Magistrat de grade exceptionnel premier échelon, Nombré Abass a été installé dans ses fonctions de président du Tribunal de Grande Instance (TGI) Ouaga I, ce jeudi 06 octobre 2022.

La suite après cette publicité

Nommé le 30 juin 2022, président du Tribunal de grande instance (TGI) Ouaga I, Abass Nombré a remplacé officiellement Pascal Compaoré à la tête de cette juridiction du Burkina Faso pour un mandat de 5 ans.

Celui qui a désormais la charge du management du TGI Ouaga a un parcours qui justifie sa nomination.  Né le 31 décembre 1976 à Garango, Abass Nombré est magistrat de grade exceptionnel  premier échelon. Avant d’être nommé président du Tribunal de Grande Instance Ouaga I, il a été juge au siège du Tribunal de Grande Instance de Bobo-Dioulasso de 2004, année de sa sortie de l’école de magistrature, à 2008.

De 2008 à 2009, il a officié au Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso. De 2009 à 2012, il a été nommé président du Tribunal du Travail de la même ville avant d’être nommé conseiller  à la Cour d’Appel de Bobo-Dioulasso, poste qu’il a occupé de 2012 à 2014.

Membre de la direction des affaires pénales, monsieur Nombré est devenu en 2018 Directeur des affaires civiles, commerciales et administratives pendant une année avant d’accéder au poste de Directeur de la législation et la coopération judiciaire, de 2018 à 2021 avant  sa nomination au poste de vice-président du Tribunal de Grande Instance Ouaga I. Il est Titulaire d’une maitrise en Sciences juridiques option droit des affaires. Et d’un master 2 en Droit international avec spécialisation en situation de crise, etc.

A l’audience d’installation du président nouvellement élu, le procureur du Faso près le tribunal de Grande Instance Ouaga I, Harouna Yoda, ainsi que le président sortant ont égrené les besoins humains et matériels de la juridiction. Abass Nombré a saisi l’occasion pour faire un plaidoyer dans le sens du renforcement de la juridiction.

« A l’endroit des autorités, que notre juridiction soit renforcée en personnels surtout magistrats, et singulièrement en juges. A l’adresse de la chancellerie et du Conseil Supérieur de la Magistrature, les conditions matérielles  et humaines ont été toujours été le cri de cœur de mes prédécesseurs », a-t-il souhaité.

Ces besoins évoqués constituent le défi majeur pour le nouveau président du TGI Ouaga I qui dit rester ouvert à ses collaborateurs tout en demandant leur accompagnement. Le TGI Ouaga I est chargé et tous les dossiers sont urgents pour le nouveau président.

« Le Tribunal de Grande Instance Ouaga I à l’image des autres juridictions est le reflet des circonstances que nous vivons. Et ces difficultés, sont tellement nombreuses qu’il faut les résoudre à la fois. Tous les dossiers sont importants », a-t-il terminé.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page