Ouaga : « Celui qui voudra confisquer ce pouvoir-là aura affaire au peuple burkinabè » (Manifestant)

publicite

Ce jeudi 6 octobre 2022, des manifestants se sont attroupés en face de la télévision nationale, RTB, pour, disent-ils, manifester contre la « confiscation de leur lutte », la « confiscation du pouvoir » au détriment du Capitaine Ibrahim Traoré.

La suite après cette publicité

« Capitaine Traoré, Capitaine Traoré… », scandait une foule de manifestants visiblement remontés en face de la Télévision nationale. « On appris qu’on veut confisquer notre victoire. On parle de son âge. On parle de son ethnie. Au Burkina, on est une seule ethnie. Nous, on s’en fout de tout cela. Même si c’est un nouveau-né, il (Capitaine Ibrahim Traoré, ndlr) peut diriger le Burkina Faso », fulmine un manifestant.

À la question de savoir qui veut confisquer leur victoire, la réponse est sans détour : « On a appris que ce sont les généraux avec la complicité de la France, mais nous allons chasser les Français de notre continent ».

À ce manifestant d’ajouter: « Nous, on veut celui qui peut sauver le Burkina Faso ». Pour lui, « le peuple burkinabè a souffert pendant longtemps et personne n’est venu à son secours. Le capitaine Traoré a pris ses responsabilités pour sauver le Burkina Faso et on est en train de dire qu’il est petit ». « Celui qui voudra confisquer ce pouvoir-là aura affaire au peuple burkinabè. Et on est prêt à mourir », a-t-il déclaré.

« Des informations qui circulent depuis ce matin sur les réseaux sociaux, font état de généraux en réunion à l’État-major de l’armée et des véhicules militaires qui quitteraient Kamboinsé pour le centre-ville de Ouagadougou. 

Sur cette base, des appels sont lancés aux populations à descendre dans les rues pour défendre la transition. Ces informations sont infondées. Les populations sont invitées au calme, à se départir des désinformations et à se fier aux canaux officiels », a écrit le Secrétaire général du ministère en charge de la communication, ce 6 octobre 2022.

Selon un énième communiqué lu à la télévision publique RTB, en début de soirée ce 6 octobre 2022, le MPSR, tout en remerciant le peuple burkinabè pour son soutien constant, l’invite à vaquer librement à ses occupations et surtout à se départir de toutes rumeur et désinformation et à rester fidèle aux valeurs d’hospitalité, de tolérance et de vivre ensemble.

En rappel, des manifestations avaient éclaté notamment à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso lors de l’arrivée d’une mission de la CEDEAO, et ce malgré l’appel du Capitaine Traoré à ne pas perturber cette arrivée des émissaires de l’institution sous régionale.

Hamadou OUEDRAOGO et Willy SAGBE 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page