Apple suspend l’utilisation de puces de l’entreprise chinoise YMTC dans ses iPhone

Apple s’intéresse depuis 2018 aux puces de mémoires flash de Yangtze Memory Technologies Co (YMTC) et était sur le point d’en équiper certains de ses iPhone. Selon les informations de Nikkei, le projet a été mis sur pause après les contrôles aux exportations imposés par Washington dans le secteur des semi-conducteurs, début octobre.

La suite après cette publicité

La rivalité technologique sino-américaine au grand jour

Lancé en 2016, YMTC, grâce à des subventions de Pékin, est parvenu rapidement à vendre des puces mémoires de qualité, 20 % moins chères que ses rivaux coréens, japonais et américains. Certes, les produits de l’entreprise chinoise sont technologiquement moins avancés que ses concurrents, mais ils ont attiré l’œil d’Apple.

YMTC et Apple dans l’expectative

Manque de chance, YMTC est affecté par les mesures de l’administration Biden sous un autre angle : le renforcement du contrôle des exportations sur les machines, les technologies américaines, permettant de fabriquer des semi-conducteurs.

Depuis 2020, et les sanctions contre Huawei, la société chinoise a tenté de réduire sa dépendance aux produits américains. Cette politique, complexe, a été menée de façon incomplète. Les puces mémoires voulues par Apple, ses plus perfectionnées, sont toujours fabriquées grâce à la technologie américaine. Leur production risque d’être largement entravée.

Source : Le Siècle Digital

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page