Burkina : Création au sein des Forces Armées Nationales de six Bataillons d’Intervention Rapide (BIR)

Le lieutenant-colonel OUATTARA Christian a été nommé Chef d’état-major de l’armée de l’air, selon un décret présidentiel publié ce 15 novembre 2022. Six Bataillons d’Intervention Rapide (BIR) ont été créés et sont initialement basés dans la garnison de Ouagadougou et peuvent être déployés en fonction des nécessités opérationnelles sur toute l’étendue du territoire national. De façon transitoire, ils sont stationnés sur un site déterminé par le Chef d’État-Major Général des Armées, toujours selon un décret présidentiel publié ce 15 novembre 2022… 

La suite après cette publicité

CHAPITRE I : CREATION
Article 1: Il est créé au sein des Forces Armées Nationales six (06) Bataillons dénommés:
Ier Bataillon d’Intervention Rapide en abrégé 1e BIR;
2eme Bataillon d’Intervention Rapide en abrégé 2ème BIR;
3éme Bataillon d’Intervention Rapide en abrégé 3eme BIR;
4ême Bataillon d’Intervention Rapide en abrégé 4eme BIR
5eme Bataillon d’Intervention Rapide en abrégé 5ème BIR;
6eme Bataillon d’Intervention Rapide en abrégé 6ème BIR.
Article 2: Les Bataillons d’Intervention Rapide sont initialement basés dans la garnison de Ouagadougou et peuvent être déployés en fonction des nécessités opérationnelles sur toute l’étendue du territoire national.

De façon transitoire, ils sont stationnés sur un site déterminé par le Chef d’Etat-Major Général des Armées.

CHAPITRE II : MISSIONS
Article 3: Les Bataillons d’Intervention Rapide sont chargés de :
-intervenir, le plus vite possible et le plus en avant, en privilégiant la mobilité et la puissance de feu face à toute menace contre l’intégrité du territoire national ;

-assurer les escortes de grands convois logistiques au profit des Forces Armées Nationales ou de tout autre organisme ;

-participer à la lutte contre le grand banditisme aux côtés des forces de sécurité intérieure ;

-préserver et perpétuer les traditions militaires.

CHAPITRE III : ADMINISTRATION
Article 4: Le Bataillon d’Intervention Rapide est commandé par un officier nommé par décret présidentiel. Il prend le titre de Commandant dudit Bataillon.
Article 5: Le Commandant de Bataillon d’Intervention Rapide est assisté d’un adjoint nommé dans les mêmes conditions. Il prend le titre de Commandant adjoint dudit Bataillon.

Article 6 : Les Commandants des Bataillons d’Intervention Rapide sont placés sous l’autorité directe du Chef d’Etat-Major Général des Armées.
Article 7 : Les Bataillons d’Intervention Rapide sont mis à la disposition du Commandement des Opérations du Théâtre National dans le cadre des missions de sécurisation du territoire national.
Article 8 : L’organisation et le fonctionnement des Bataillons d’Intervention Rapide sont fixés par arrêté du ministre chargé de la Défense.

CHAPITRE IV : DISPOSITIONS FINALES
Article 9 : Le présent décret abroge toutes les dispositions antérieures contenues dans les décrets N°2022-0752/PRES-TRANS/PM/MDAC du 12 septembre 2022 et No2022-
0659/PRES-TRANS/PM/MDAC du 29 août 2022 portant création du Ier Bataillon d’Intervention Rapide (ler BIR) et du 2ème Bataillon d’Intervention Rapide (2ème BIR);
Article 10 : Le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense et des Anciens Combattants est chargé  de l’exécution du présent décret qui sera publié au Journal officiel du Faso.

Ouagadougou, le 14 novembre 2022

publicite


publicite

Articles similaires

2 commentaires

  1. It is my hope that these rapid intervention battalions are capable plus do all we expect them to do. For certain there will be more rapid intervention battalions created in future. Burkina Faso Military leadership clearly have correct idea of upgrading military in steps plus stages thereto developing quality personnel to be given adequate quality plus goal fulfilling equipment plus arms.
    Burkina Faso government plus military see light of our destiny. We must be practical seeking greater good for Burkinabe people under whatever circumstance exist. Please keep moving forward as we make feasible plus able to maintain gains?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Le renforcement des forces armées ne fera aucun mal à la nation tout au contraire ça fait plus de sûreté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page