Lutte contre la fraude : Plus de 2,5 milliards de F CFA récupérés pour l’Etat burkinabè

publicite

Un réseau de fraudeurs fiscaux ayant causé un préjudice de plus de 2,5 milliards de F CFA a été pris dans les mailles de la Coordination Nationale de Lutte contre la Fraude (CNLF). Ledit réseau a été présenté ce lundi 2 octobre 2023 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

2 563 737 817 F CFA. C’est le montant des malversations sur la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) détourné par un réseau de fraudeurs fiscaux dont la Coordination Nationale de Lutte contre la Fraude (CNLF) a réussi à démanteler.

À en croire Yves Kafando, coordonnateur de la CNLF, depuis 2020, la coordination a procédé à des investigations ayant permis de démanteler ce réseau de fraudeurs fiscaux dont le principal acteur de la fraude a reconnu les faits.

« Il s’agit de sociétés écrans ou encore appelées sociétés TAXI qui prêtent à des prestataires divers, leurs numéros, Identifiant Fiscal Unique (IFU) pour plusieurs transactions. Jusque-là, la fraude n’est pas visible », a-t-il souligné.

Selon Yves Kafando, après la saisie de la TVA dont les sommes collectées ne seront jamais reversées, la manœuvre dilatoire et frauduleuse intervient après cette phase. « Les identités d’honnêtes citoyens sont utilisées pour la création d’entreprises. Ainsi, en procédant de cette manière, les noms des principaux auteurs de la fraude n’apparaissent sur aucun document tout au long de la procédure », a fait savoir Yves Kafando.

À l’écouter, ce montage frauduleux opéré par divers acteurs, a permis à des Burkinabè de mauvaise foi de s’accaparer impunément des ressources publiques importantes, sur le dos de l’État. « Même si les ressources de l’État se retrouvent frauduleusement dans la gueule d’un lion, la CNLF ira les chercher », a tantôt lancé Yves Kafando à l’endroit des potentiels fraudeurs.

Djemal Saddam El Abdallah SIBA

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Les gens attendent tout de l’État, mais fraudent sans scrupule les impôts alors que ce sont le impôts qui développent un pays.Il faut sévir, et c’est la raison pour laquelle beaucoup veulent s’en prendre à la transition car parler de lutter contre l’argent indûment gagné, leur donne de l’insomnie.Bonne continuation au CNLF, le RENLAC, et L’ASCE-LC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page