« Nos voix pour la paix » à Koudougou : « C’est main dans la main que nous allons y arriver » (Amzy)

publicite

Le vivre ensemble et la cohésion ont été célébrés le dimanche 26 novembre 2023, dans le centre ouest précisément dans la ville de Koudougou. Cette célébration s’inscrire dans le cadre du projet nos voix pour la paix, acte 6. A l’occasion, musiques et rencontres avec les autorités coutumières ont dépeint cette journée. Pour la cause, artistes et leurs hôtes ont communié à travers un grand concert gratuit. 

La suite après cette publicité

Au-delà d’être une chanson, le projet « Nos voix pour la paix » est une campagne de sensibilisation sur la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble au pays des Hommes intègres.

En ce cap 6, d’entrée, la caravane est allée à la rencontre des autorités coutumières pour expliquer la cause d’une telle initiative. Selon le porteur du projet Alif Naaba, ce projet est une initiative qui veut permettre aux artistes d’apporter leur pierre à l’édifice de la paix au Faso.

« Notre pays est devenu comme une cage où nous devons tous mettre la main pour pouvoir la coiffer. Et ce qu’apportent les artistes est énorme dans la réception du message. Donc vous avez là une très bonne initiative et que les mânes de nos ancêtres vous accompagnent », a béni sa Majesté Naaba 1, chef du canton de Lallé.

Après plusieurs échanges avec les jeunes de la ville toujours sur la question de la paix, c’est au tour du Naaba Saaga 1er de Issouka de donner sa bénédiction à l’initiative qu’il a jugée « très bonne en ces temps qui courent ». 

Des bénédictions qui ont fait place à la traditionnelle grande soirée à travers le grand concert gratuit. Un plateau riche qui a vu plusieurs milliers de jeunes sortis pour donner leurs voix et leurs temps à l’initiative.

« Il faut toujours penser au collectif que de penser individuel. Avant de poser un acte, il faut se demander ce que ça peut rapporter au pays. Si nous sommes au Burkina aujourd’hui, c’est parce qu’il y a certains qui accomplissent leurs devoirs. Il faut que chacun puisse connaître le sien et l’accomplir. C’est main dans la main que nous allons y arriver », a dit Amzy à l’endroit de cette jeunesse sortie pour communier avec le collectif.

Cette caravane, depuis le début tient le même discours, allier les voix des artistes pour la paix et le vivre ensemble au Burkina. « Le plus important pour nous c’est que demain nous marchons main dans la main », a conclu le prince aux pieds nus.

Le cap est mis sur les deux villes restantes pour l’initiative. La prochaine est prévue le weekend dans la ville de Ouahigouya .

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page