Pingre Kuni ou les Trophées de la paix : Une 10e édition placée sous le signe de la reconnaissance

publicite

La 10e édition des Pingre Kuni, les Trophées de la paix au Burkina Faso, a récompensé des personnalités et structures pour leurs actions en faveur de la paix le vendredi 08 décembre 2023 à Ouagadougou.  Honorer les hommes et femmes qui s’illustrent à travers leurs actions de promotion de la paix et de la justice, c’est l’idée maitresse qui gouverne le Pingre Kuni organisé par la structure Bark Pousgo. 

La suite après cette publicité

C’est au cours d’une soirée gala le vendredi 08 décembre 2023 que s’est tenue la 10e édition du Pingre Kuni ou Les Trophées de la paix au Burkina Faso. L’évènement porté par la structure Bark Pousgo a réuni plusieurs personnalités et structures œuvrant pour la paix et la justice sociale.

10 ans de parcours, la reconnaissance est le maitre mot du promoteur Théodore Bamogo dit Bamos Théo. « Nous sommes arrivés à 10 ans, je veux que le peuple burkinabè comprennent le sens des Pingre kuni. Les Pingre kuni, c’est la politique de la bonne cause.

C’est pour récompenser des hommes et des femmes, ou des associations qui œuvrent dans le bon sens pour le pays. Des hommes et femmes qui sont des exemples dans leurs milieux, des associations qui sont des exemples et qui œuvrent pour l’avancée du pays », a laissé entendre Bamos Théo, le promoteur des Pingre Kuni.  

Bamos Théo Promoteur des Pingre Kuni exprime sa reconnaissance aux partenaires de l’évènement

Pour la sélection et la désignation des lauréats des Pingre Kuni, un comité de sage observe tout au long de l’année les actions posées en faveur de la paix.  « Ceux qu’on récompense, ce sont des gens qui n’insultent pas les gens, des gens qui n’activent pas la haine ni le désordre. C’est des gens qui veulent la paix et qui œuvrent pour la paix, l’unité et la cohésion sociale », précise-t-il.

C’est au total vingt trophées qui ont été offerts aux lauréats dans plusieurs catégories confondues.  Le social, la santé, l’éducation, la culture,… Ces différents lauréats sont issus de plusieurs régions du Burkina Faso.

La jeune artiste gospel Anna Simporé a été récompensée pour son engagement contre l’incivisme à travers ses chansons. « C’est le deuxième trophée que j’ai reçu en cette année 2023 ;ça représente grand-chose pour moi, pour ma carrière « , a-t-elle laissé entendre.

Ramata Edwige Diallo, Directrice et fondatrice de l’institut privé de Santé Sainte Edwige et des écoles de santé privé Sainte Edwige

Ce trophée est une invité à toujours œuvrer pour la paix au Burkina Faso selon les mots de Ramata Edwige Diallo, Directrice et fondatrice de l’institut privé de Santé Sainte Edwige et des écoles de santé privées Sainte Edwige.

C’est une 10e édition placée sous le signe de la reconnaissance. À l’occasion, des personnes, structures et médias partenaires ont reçus des attestations en guise de reconnaissance.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page