Affaire charbon fin : La cargaison est à Ouagadougou

publicite

Suite à l’accord conclu entre l’Etat burkinabè et la société minière I AM Gold Essakane SA concernant le dossier charbon fin, l’Etat burkinabè est désormais détenteur de l’ensemble de la cargaison. Le déchargement de la cargaison de charbon fin s’est fait ce vendredi 9 février 2024 à Kossodo à Ouagadougou en présence du ministre en charge des mines, Yacouba Zabré Gouba.

La suite après cette publicité

Ce sont au total 17 camions chargés de 640 sacs de charbon fin pour 447 tonnes soit 640 sacs qui sont arrivés à Ouagadougou. La cargaison qui était stockée au port sec de Bobo-Dioulasso est désormais à Ouagadougou.

Lire également 👉Affaire charbon fin : L’Etat burkinabè rentre en possession de la cargaison

Le ministre en charge des Mines, Yacouba Zabré Gouba, a indiqué que c’est une décision du conseil des ministres de traiter la cargaison par la société burkinabè Golden Hand SA.

« Nous sommes aujourd’hui à l’étape pour s’assurer que les décisions du gouvernement sont en train d’être mises en œuvre et s’assurer que l’intégralité des cargaisons ont été convoyées de Bobo-Dioulasso vers Ouagadougou », a-t-il relevé.

Le déchargement de la cargaison de charbon fin

Il a précisé qu’une convention a été signée avec la société Golden Hand pour le traitement de la cargaison. « On devrait dans les prochains jours, ou les prochains mois à venir, se donner rendez-vous ici pour constater ce qui a été fait en termes de traitement de ce charbon fin », a déclaré le ministre. Il a souligné que l’intégralité des ressources sera reversée au budget de l’Etat.

L’arrivée du charbon fin

En outre, Jonas Hien, membre de la société civile au sein du comité technique de supervision du dossier charbon fin, a été témoin du déchargement de la cargaison. « La semaine dernière, nous étions à Bobo-Dioulasso pour constater l’intégrité des conteneurs qui étaient déposés.

Il s’agissait de vérifier les références des conteneurs et des scellés pour s’assurer qu’il n’y a pas eu de violation des conteneurs entreposés à Bobo-Dioulasso. Les conteneurs sont à Ouaga pour la suite du traitement au niveau de l’usine », a-t-il signifié.

Lire aussi 👉Procès charbon fin : Un accord transactionnel global a été trouvé 

En rappel, la société Essakane IAM Gold était poursuivi par le Ministère public dans l’affaire dite Charbon fin. Débuté en 2019, c’est finalement le 25 janvier 2024 que le dossier a été clos à l’issue d’un accord entre la société minière et l’Etat burkinabè.

Écouter l’article
❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page