Ciné Droit Libre 2014: le Grand prix du Festival pour « 7 jours à Kigali… »

1653 0

Le festival de films sur les droits humains et la liberté d’expression a refermé ses portes ce samedi, avec pour la première fois des prix décernés à des films. Le grand prix du festival a été remporté par Medhi Ba, pour son film « 7 jours à Kigali, la semaine où le Rwanda a basculé ».

7 jours de projections de films sur les droits humains et la liberté d’expression ont pris fin ce samedi. Alors que les autres éditions récompensaient des projets de films, la 10e édition a marqué la maturité du festival en décernant des prix à des films. Une dizaine de films étaient en compétition pour le Grand prix du Festival, le Prix Sergio Vierra de Melo de la fondation Barbara Hendricks. « 7 jours à Kigali, la semaine où le Rwanda a basculé » remporte ce Grand prix. Le film réalisé par Mehdi Ba et Jeremy Frey a séduit le jury du festival par « la justesse du choix thématique qui, vingt ans après demeure d’actualité » ainsi que « par sa qualité esthétique ». Le film revient sur le génocide rwandais et donne la parole à quelques personnes qui ont vécu les premiers jours de ce génocide.

Pour ce Grand prix du Festival, le film « Les enfants sorciers de Kinshassa » de Marc Henri Wajnberg reçoit une mention spéciale du jury. C’est d’ailleurs ce film qui remporte le prix du Public. Le troisième prix décerné à cette édition, le prix spécial Diakonia qui récompense un film burkinabè, a été remporté par le film « Avant l’audience » de Kouka Zongo et Yssouf Koussé.

A travers les différents prix décernés à cette édition, le festival Ciné Droit Libre prend sa vraie dimension de festival et veut encourager la qualité des nombreux films qui traitent des droits humains et de la liberté d’expression. Le jury du festival a d’ailleurs soumis des recommandations à l’organisation dans le sens d’une professionnalisation du Festival. Pour les prochaines éditions et pour le volet compétition, le jury a souhaité une distinction entre films documentaires et films de fiction, entre les longs métrages et les courts métrages.

Justin Yarga

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article du même genre