Côte d’Ivoire : Guillaume Soro répond aux «accusations» de la défense de Michel Gbagbo

Accusé d’enlèvement, séquestration, traitements inhumains et dégradants par les avocats du fils de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, Michèle Gbagbo,  l’actuel président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro, répond sur son blog  en remettant en cause la nationalité française du fils de Laurent Gbagbo.

La suite après cette publicité

« Michel Gbagbo est un ivoirien, né le 24 septembre 1969, d’un père ivoirien et d’une mère française. À sa majorité, il a fait le choix de la nationalité ivoirienne. » Il ajoute aussi que :  « Michel Gbagbo que l’on veut à tout prix nous présenter comme un français est Président de l’Association ivoirienne pour l’amitié entre les peuples (AIAP). » Et de conclure par une interrogation : « Un français peut-il être membre d’un parti politique en Côte d’Ivoire et aller jusqu’à accéder à ses instances de direction? »

Toutefois, si la justice française décidait d’ouvrir une enquête, suite à la plainte des avocats de Michel Gbagbo, le Premier ministre et ministre de la Défense du temps de la crise postélectorale conseille aux plaignants d’attraire en justice l’Etat ivoirien, le Conseil de Sécurite de l’Onu qui a ordonné les frappes contre les armes lourdes de Gbagbo, l’Etat français qui a agi en tant que force d’appui à l’Onuci, la CEDEAO qui a ordonné la neutralisation des forces pro-Gbagbo ainsi que l’Union africaine qui a saisi le Conseil de Sécurité de l’Onu aux fins d’intervenir militairement en Côte d’Ivoire.

publicite


publicite

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page