Charte de la transition : Les réflexions continuent

L’élaboration de la « charte de la transition », le document qui doit définir l’architecture de la transition et les critères des Hommes qui doivent la conduire est toujours en cours. 

La suite après cette publicité

Une commission a été mise en place, composée de deux représentants de l’opposition, deux de la société civile et deux des chefs religieux et traditionnels et de deux représentants de l’armée, affirme l’AFP.

Les travaux de cette commission, qui concernaient la finalisation de la charte de la transition et qui ont commencé depuis le jeudi, ont pris fin ce vendredi soir, selon toujours l’AFP.

Le document finalisé sera présenté en plénière, ce samedi, composée  des responsables de l’opposition, de la société civile, des chefs religieux et traditionnels et de l’armée, en vue d’être validé, précise toujours l’AFP.

Le jeudi 6 novembre  l’armée a remis ses propositions à l’ensemble des acteurs. Il s’agit d’un document intitulé « Protocole de cadrage de la transition », selon l’AFP.

Ce protocole propose la mise d’un « Conseil national de transition« , doté de pouvoirs législatifs, composé de 60 membres, dont 15 représentants pour l’armée, la société civile, l’opposition et l’ancienne majorité.

Le chef de la transition sera choisi par un collège (composé d’un représentant des chefs traditionnels, de l’Eglise catholique, des musulmans, des Eglises évangéliques, de l’armée et de la société civile)  entre quatre personnalités civiles, deux proposées par l’armée et  deux par la société civile et ne pourra être candidate aux élections de novembre 2015, tout comme les membres de l’organe de la transition.

La commission a « pu intégrer les propositions de l’armée, les parties qui nous intéressaient ont été retenues« , a affirmé une source à l’AFP.


Photo : L’opposition politique, après avoir reçu le document comportant les propositions de l’armée, le 6 novembre 2014 (©Burkina24)

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

4 commentaires

  1. Moi je veux ?a soit les civils et non les militaires, bonne journ

  2. C’est bien possible que Zida commande la transition, il suffit qu’il y ait un consensus cfop osc et les persones ressources

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page