Burundi : La trêve observée ce dimanche

 ‘’Entreprise terroriste’’ et ‘’neutralité de l’armée’’ sont les termes qui reviennent à la bouche des membres du gouvernement burundais qualifier  la fronde populaire contre la candidature de Pierre N’kurunziza.

La suite après cette publicité

Après six jours de manifestations contre le président Pierre N’kurunziza, l’on annonce que l’armée restera neutre dans la crise. Cette prise de position a été annoncée par le ministre de la Défense, Pontien Gaciyubwenge qui a déclaré samedi que l’armée respectera la Constitution ainsi que l’accord de paix ayant mis fin à la guerre civile dans le pays.

Le ministre de l’intérieur a quant fait allusion à « une entreprise terroriste », après les attaques à la grenade qui ont tué trois personnes dont deux policiers vendredi à Bujumbura.

Le gouvernement a menacé de durcir la répression contre les opposants à un troisième mandat du président Pierre N’kurunziza. Ces derniers dans la journée de samedi, ont appelé à une trêve de deux jours pour que les familles aient du ‘’temps pour pleurer ceux qui avaient été tués dans les manifestations’’.

Au moins six personnes sont mortes depuis le début des manifestations depuis une semaine. Les contestataires reprochent au président sortant Pierre N’kurunziza de vouloir violer la constitution et l’accord de paix, en voulant briguer un troisième mandat.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : BBC

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page