Le FIRHO a encore fait rire

La 8e édition du Festival international du rire et de l’humour de Ouagadougou (FIRHO) s’est tenu du 29 au 31 mai 2O15. « Quel est l’apport des humoristes pour une transition apaisée » est le thème retenu et qui a inspiré les artistes. Plusieurs artistes de la sous-région ont été invités pour les spectacles pendant ces 72 heures.

La suite après cette publicité

Un spectacle de diner gala avec les partenaires, une conférence de presse sur le thème, un spectacle pour enfants, le spectacle grand public à la Maison du peuple sont les activités qui ont marqué le festival.

Ce dernier spectacle, qui est le clou des activités, n’a pas connu le public des grands jours. Pour cause, il a coïncidé avec la journée d’hommage aux martyrs du 30 et 31 octobre 2014 et l’objectif, qui est de « passer un message d’apaisement, de paix à l’endroit du gouvernement et à la population par l’humour», n’a  pas  été atteint.

Des invitations envoyées aux ministères seraient également restées pour la plupart sans réponse.

La promotrice, Augusta Palenfo, déplore le fait que les artistes ou les programmations des évènements culturels ne soient pas pris en compte dans les décisions.

« On devrait avoir un monde fou mais comme on ne consulte pas les promoteurs ou artistes, on ne les associe jamais dans leurs décisions, ce qui est décevant,  dit-elle avant de continuer.  Je n’étais pas là, à mon arrivée j’ai appris qu’il y aurait une journée d’hommage pour les martyrs, ce qui est normal parce que nous étions tous dans la rue, nous avons tous marché ces jours. 

Mais on aurait pu nous prévenir, nous qui avons notre date annoncée depuis longtemps afin qu’on puisse aussi contribuer à cette cérémonie aux martyrs ».

Cependant, malgré les difficultés que connaissent tous les promoteurs en cette période de transition, la 8e édition du FIRHO a pu se tenir.

Les artistes venus du Mali, du Niger de la Côte d’Ivoire et du Burkina ont répondu tous présent : Amiral en Cas 2 cas, Mala Adamo, Cheiknito, les Gros ventres, Petit Médicament, Gombo.com, Philomène Nanema, Son excellence Gerard et bien d’autres.

Pour la prochaine édition, la promotrice promet de miser plus sur la qualité des artistes et la conquête du public.

Reveline SOME

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page