Congo-Brazzaville : Aucun consensus au terme du dialogue national

 Le vendredi 17 juillet, à la clôture des assises sur le dialogue national, la majorité des tendances semblent plutôt favorables à l’élaboration d’une nouvelle Constitution devant permettre au président Denis Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat.

La suite après cette publicité

Selon le correspondant de la Voa, les participants ont décidé de s’en remettre au chef de l’Etat congolais, Dénis Sassou Nguesso qui a convoqué ce dialogue d’en décider.

Une tendance intermédiaire souhaite plutôt une révision de la Constitution. Elle soutient elle-aussi la suppression de la limitation du nombre de mandats et milite pour que l’âge maximal des candidats à la présidentielle soit illimité, et qu’un nouveau gouvernement soit mis sur pieds.

La dernière tendance qui tranche avec toutes les autres, s’oppose à toute révision constitutionnelle.

Le communiqué final a reconnu dans sa dernière ligne qu’il n’y a pas eu de consensus.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : voa

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page