Musique moderne dans la région de l’Est : Les Laawoel en chemin vers une planète de diamant

Ensemble depuis 13 ans, c’est en 2015 que le groupe Laawoel composé de 4 jeunes artistes, a pu mettre son premier album sur le marché discographique. Un opus de 10 titres qui a été dédicacé le 12 septembre 2015 à Fada.

La suite après cette publicité

Laawoel qui signifie chemin en fulfulde, est désormais le nom du groupe de Rap Haut Tension, créé en 2002 à Fada par 4 amis issus de divers secteurs d’activités. Cool P. à l’état civil Korogo Dimwoga Prosper est coiffeur-boutiquier, Nyass de son vrai nom Nassouri Lardia Issouf est technicien supérieur en mécanique, Korogo Barkwendé Wilfried alias Sparkwilis est enseignant et Yoni Oumarou dit Maxi est commerçant.

Ils se sont réunis autour d’une passion, la musique, et ils le disent eux-mêmes : «Nous poursuivions un seul but, nous étions tombés amoureux d’une seule femme, l’album, nous l’avons courtisé et nous l’avons eu. Dieu merci!». Aujourd’hui ils peuvent dire enfin ! Et pour manifester leur libération ils ont appelé l’album  »Naissance »,  naissance parce que c’est maintenant que le groupe est vraiment né.

Le nouvel album comporte 10 titres.
Le nouvel album comporte 10 titres.

Nous sommes ensemble depuis 13 ans, mais c’est aujourd’hui que notre union a produit ses fruits aux yeux du public. C’est vrai que nous faisions des prestations semi-live ensemble, mais c’est aujourd’hui que nous sommes parvenus à trouver notre chemin.

C’est un chemin et pas une destination, car c’est maintenant que le travail commence. L’enfant est né, il faut l’aider à grandir en organisant des concerts pour sa promotion.

Si les Laawoel ont mis du temps pour mettre leur premier opus sur le marché c’est dû en partie aux conditions de travail des artistes au niveau local. Jusqu’en 2013, la région de l’Est ne disposait pas d’un studio d’enregistrement. « Et jusqu’à présent il n’y a pas de producteur artistique locale à notre connaissance » ont témoigné les Laawoel.

L’album est enregistré à Ouagadougou avec la participation d’autres artistes comme Dudn’J. Il compte 10 titres dont une reprise de la chanson « Mademoiselle » de l’auteur, compositeur et interprète belge Adamo, Salvatore. L’album est construit sur des rythmes Rap, Zouk, Raaga, Coupé Décalé, Funk, Soul et R’n’B.

Parlant de promotion de l’album, les Laawaoel ont affirmé que le travail ne fait que commencer. Et pour joindre l’acte à la parole, ils ont programmé un concert dans la même soirée du 12 septembre 2015 à la salle de ciné Yemdabili de Fada.

 

Tiabrimani NADINGA

Correspondant à Fada N’Gourma

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page