Ouagadougou : Un cross pour la santé sexuelle et reproductive des jeunes

Pour une meilleure sensibilisation des jeunes à la santé de la reproduction, sept Organisations de la société civile ont initié une campagne de communication dont le thème est « Jeunesse et santé de la reproduction et de la planification familiale au Burkina Faso ». Ce 20 février, la campagne a marqué un tournant décisif avec un cross populaire qui a réuni de nombreux jeunes à la Place de la nation à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

C’est en collaboration avec six autres Organisations de la société civiles intervenant dans le domaine de la santé et de la reproduction que le Réseau africain jeunesse santé et développement au Burkina Faso (RAJS) a organisé ce cross populaire à destination essentiellement de la jeunesse.

Pour les organisateurs, le principal objectif de cette présente campagne est de renforcer la prise de conscience et l’engagement des jeunes aussi bien que des autorités politiques sur l’importance de l’accès des jeunes aux services de santé.

Ido Bélélé Joseph, coordonnateur de projet à RAJS/BF en donne la mesure : « C’est une activité de plaidoyer pour interpeler la population et les autorités et surtout susciter l’engagement des jeunes autour des grossesses non désirées pour une meilleure santé sexuelle et reproductive ».

Planification familiale Cross populaire 2

Les grossesses non désirés en milieu scolaire sont un phénomène aussi actuel que fréquent. Selon lui en effet, aucun établissement d’enseignement n’est épargné. « En milieu scolaire, parlant des grossesses non désirées, il n’y a pas cet établissement qui n’est pas concerné », indique-t-il.

Le représentant des ONG et des associations Zitibmi, Albert Yaméogo, a souligné davantage la nécessité de l’implication du gouvernement pour un mieux-être de la tranche jeune.

«Nous voulons à travers ce cross interpeller les autorités sur l’urgence d’investir dans la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes afin de préparer des hommes et femmes qui vont aborder leur vie adulte avec plus de chance de réussite », explique-t-il.

C’est ainsi que, après avoir salué la pertinence du thème choisi, le Ministre de la santé, Smaïla Ouédraogo, patron de l’activité, a rassuré que son département « travaillera a apporter aux jeunes les cadres et les services appropriés pour leur plein accès aux services de santé sexuelle et de la reproduction de qualité ».

Issouf NASSA

Burkina 24

Portfolio :


Planification familiale Cross populaire Planification familiale Cross populaire 3 12733560_231667460502505_7142338104911586937_n

les officiels de la cérémonie, avant le début du cross
Les officiels de la cérémonie, avant le début du cross.

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page