Ellen Johnson portée à la tête de la CEDEAO

C’est la Présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf, qui remplace le Président sénégalais Macky Sall à la tête de la CEDEAO pour un mandat d’un an. La décision a été rendue publique à la fin de la 49e conférence des chefs d’Etat de l’organisation sous-régionale, ce 4 juin 2016.

La suite après cette publicité

C’est la première femme à occuper ce fauteuil dans l’histoire de l’institution. L’occasion était donc donnée pour qu’elle considère sa nomination comme « un message pour toutes les femmes du continent ». Presque comme son élection à la tête d’un pays africain.

Cela dit, Ellen Jonhson Sirleaf a précisé que son mandat s’appuiera principalement sur deux axes : la sécurité et l’économie. Le premier point est ponctué par les mots « terrorisme » et « Boko Haram ». La présidente libérienne a laissé comprendre sa décision de laisser ses marques car, a-t-elle dit,  « nous devons nous assurer que le terrorisme ne puisse plus gagner du terrain tel que cela a été le cas au Burkina Faso, au Mali, en Côte d’Ivoire, et  au Niger,  nous devons également, à travers un effort collectif et déterminé, nous assurer que Boko Haram soit entièrement défait».

Le secteur économique sera l’autre cheval de bataille de la présidente libérienne afin d’avoir des Etats membres de la CEDEAO plus compétitifs, en se basant principalement sur les ressources locales.

A noter  en rappel que la présidence de la Commission de la CEDEAO a quitté les mains du Burkinabè Kadré Désiré Ouédraogo pour se trouver entre celles du Béninois Marcel De Souza.

Burkina24

Source : RFI

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page