2017 :  Le corps diplomatique renouvelle son soutien au Burkina

Le Corps diplomatique au Burkina Faso a présenté ses vœux de nouvel an au Président Roch Marc Christian Kaboré, ce vendredi 6 janvier 2017 à la Présidence du Faso.

Le corps diplomatique, les chefs de mission consulaire, les représentants des organisations  internationales et interafricaines ont présenté les vœux du nouvel an au président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Des vœux de santé, de paix, de bonheur et de prospérité pour l’année 2017 ont été souhaités à la famille du Chef de l’Etat, au Gouvernement et au peuple burkinabè.

Lors des allocutions, les diplomates sont revenus sur la gouvernance, le secteur de la sécurité et la réconciliation nationale afin de créer des conditions nécessaires à un Burkina Faso prospère. Ils ont déploré les multiples attaques terroristes auxquelles le Burkina Faso fait face ces derniers temps.

Le corps diplomatique a présenté ses vœux au Président du Faso

Metsi Makhetha, coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies et représentante du PNUD au Burkina Faso, s’est prononcée au nom des Organisations Internationales.  Elle affirme que : « Le Système des Nations Unies et les Organisations Internationales continueront à appuyer le Burkina Faso, tout en mobilisant les autres partenaires pour une synergie d’action ». Le président du Faso a souhaité au Corps diplomatique pour 2017 des vœux de santé, de paix, de bonheur et de succès.

Concernant les attaques terroristes le président du Faso affirme que : « elles ont enfin fini de nous convaincre de l’impérieuse et urgente nécessité d’un partenariat sous-régional, régional et international plus accru, plus effectif, pour éradiquer le fléau du terrorisme et créer les conditions de la stabilité et  du développement durable ».

Roch Marc Christian Kaboré a aussi évoqué les défis de 2017.  Il a énuméré « le traitement diligent des dossiers pendants en justice, la relance de l’économie autour d’un secteur privé (…)  permettront à notre peuple de voir enfin se réaliser sa soif légitime de paix et de bien-être ».

Jules César KABORE
Burkina 24

Articles du même genre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remarque: Votre mot de passe sera généré automatiquement et envoyé à votre adresse e-mail.

Mot de passe perdu ?

Entrez votre adresse courriel et nous vous enverrons un lien que vous pouvez utiliser pour choisir un nouveau mot de passe.