Koglweogo dans l’Ouest : Simon Compaoré « met les points sur les i » à  Makognandougou.

Le Ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré a rencontré la population de Makognandougou ce vendredi 6 janvier 2017. Cette rencontre qui avait pour objectif d’instaurer la paix et la quiétude dans ce village a connu la participation des dozos et des koglwéogos sortis nombreux.

La suite après cette publicité

Suite au conflit qui oppose les dozos et les koglwéogos dans le village de Makognandougou, le ministre en charge de la sécurité a tenu à rencontrer les deux protagonistes ce vendredi 6 janvier 2017.

« Nous avons appris que la paix est menacée ici, et nous sommes venus mettre les points sur les i »,  a laissé entendre Simon Compaoré qui a fait comprendre à la population que les koglwéogos ont été installés à Makognandougou sans l’avis du gouvernement. « Nous, nous n’avons pas demandé à quelqu’un de venir installer les koglwéogo ici », a-t-il expliqué. « Et comme l’installation des koglwéogos ici a créé beaucoup de problèmes et menace de caser l’unité du village, de la région, nous avons jugé qu’il était nécessaire de stopper cette mise en place des koglwéogos qui n’a pas suivi un chemin consensuel »,  a-t-il poursuivi.

Le ministre a par conséquent demandé de  sursoir à toute installation des koglwéogos dans la zone de l’Ouest du Burkina dans le but de maintenir l’ordre et la paix car selon lui,  le pays a actuellement besoin de la paix pour combattre ses « ennemis ». Et une équipe des forces de défense et de sécurité sera mise en place afin d’assurer la sécurité des biens et de la population de Makognandougou et ses environnants.

Mais cette décision n’est pas du goût des koglweogo. Ils estiment avoir contribué à réduire le taux de vol et de banditisme dans le village et souhaiteraient que le ministre revienne sur ca décision, celle de les laisser s’installer dans la zone.

Martial SANOU

Correspondant de Burkina24 à Bobo-Dioulasso

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page