Athlétisme : Le championnat national à la recherche de supers favoris

Le championnat national d’athlétisme saison 2017 a débuté dans la matinée du samedi 8 juillet 2017 au Stade du 4-Août de Ouagadougou. Plus de 250 athlètes venus de plusieurs régions du Burkina rivalisent dans ce championnat jumelé. Pour le moment, la direction technique nationale apprécie qualitativement le niveau de la compétition qui se poursuit jusqu’au dimanche 9 juillet 2017.

La suite après cette publicité
Diane Tiendréboégo aux championnats

Les athlètes burkinabè se lancent à la conquête des titres de championnats nationaux. Certains ont déjà assuré leurs titres de champions dans la matinée de ce samedi 8 juillet 2017 lors  des premières finales. Boureima Bankouan, pour sa première finale et sa première participation au 3 mille mètres steeple, est devenu champion en réalisant un temps de 9’53’’28.

Talato Tiemtoré, elle, a remporté la compétition au 5 mille mètres avec un temps de 8’29’’10. Aux 800 mètres, Emmanuel Somda est le maître chez les hommes tandis que Florentine Guigma règne désormais chez les dames. Au lancer de poids, Sié Kambou succède à Timothée Lingani avec un jet de 13m64.

Saly Nadounké continue son ascension dans ce concours avec une performance cette fois de 12,93. Pour le moment, Diane Tiendrébéogo est indétrônable au saut en longueur. Elle s’est à nouveau imposée grâce à un saut de 5m42. Toutefois, il faut noter les progrès de jeunes filles comme Pascaline Boro (5m36), Fatimata Zoungrana (5m32).

Vers un nivellement des valeurs

Le directeur technique national Missiri Sawadogo apprécie le fait que toutes les régions soient représentées à cette compétition. « Il n’y a pas de supers favoris dans notre athlétisme. La preuve c’est qu’aux 3 mille mètres steeple, c’est un nouveau qui a commencé cette année qui a gagné. Aux 5000 femmes, également, c’est une jeune fille qui a gagné », remarque Missira Sawadogo.

Il poursuit : « en longueur, celles qui suivent Diane (ndlr Tiendrébéogo) sont des enfants qui sont pratiquement des cadettes ». Pour lui, cela est très bien dans la mesure où toutes les régions ont leur mot à dire dans le championnat d’athlétisme U20/séniors du Burkina Faso.

 « Ce qui est intéressant, c’est que les gens se sont préparés pour ces championnats puisque même s’il n’y a pas de grandes performances, dans l’ensemble le niveau a légèrement monté », ajoute Missiri Sawadogo.

Le championnat national d’athlétisme se poursuit dans la soirée du samedi  7 jusqu’au dimanche 9 juillet. Cette année, des athlètes internationaux comme Marthe Koala et Fabrice Zango n’ont pu prendre part à la compétition. C’est le cas également de Timothée Lingani, recordman du Burkina au lancer de poids et de disque.

Quelques résultats

3000 msc Hommes finale

1er Boureima Bankouan 9’53’’28

2e Oumar Coulibaly 9’54’’36

3e Somaida Kouraogo 9’56’’89

5000m féminine

1er Talato Tiemtoré 8’29’’10

2e Rihanata Baga 18’43’’90

3e Knilliga Zoundi 18’54’’9

800m hommes finales

1er Emmanuel Somda 1’58’’51

2e P. Emile Zagré 1’59’’47

3e Yacouba Cissé 2’01’’23

800m dames

1er Florentine Guigma 2’26’’68

2e Agathe Kaboré 2’30’’82

3e Carole Somé 2’35’’12

Saut longueur

1er Diane Tiendrébéogo 5, 42m

2e Pascaline Boro 5, 36m

3e Fatimata Zoungrana 5, 32m

Poids

1er Saly Nadounké 12,93m

2e Yvonne Coulibaly 11,37m

3e Kadiatou Sanogo 10m04

Poids hommes

1er Sié Kambou 13m64

2e Edgi Compaoré 13m40

3e Ives Zongo 13m04

 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page