Côte d’Ivoire : « Des démobilisés » de Bouaké ont bloqué une nouvelle fois la circulation

Apres avoir défrayé la chronique au mois de mai dernier, d’anciens soldats « démobilisés »  de la rébellion ivoirienne ont bloqué l’accès de nord de Bouaké, Centre-Nord et deuxième ville de la Côte d’Ivoire au cours de la matinée de ce dimanche 9 juillet 2017. Ils ont été très vite dispersés par la police aux moyens de grenades lacrymogènes.

La suite après cette publicité

Ils réclamaient des primes, à l’instar d’autres anciens rebelles devenus soldats dans l’armée, qui s‘étaient mutinés mi-mai et avaient obtenu de l’argent de l’Etat.

Nous allons continuer si on ne nous donne pas notre argent” a averti Aboudou Diakité, ex-rebelles démobilisés réunis au sein de la “cellule 39” dont il en est le vice-président.

Pour ces ex-soldats rebelles, la revendication unique reste celles des 18 millions (de F CFA) au titre de prime de fin de guerre. Leurs ex-frères d’armes retenus dans l’armée régulière avaient, quant à eux, à la fin d’une mutinerie obtenue le paiement de 12 millions chacun en mai dernier de la part de l’Etat ivoirien.

Cette nouvelle initiative des « démobilisés » de Bouaké, estimés a 6.000 personnes, ne semble, toutefois, pas faire l’unanimité autour. Le porte-parole national de la “cellule 39” Amadou Ouattara, a désapprouvé l’action de ses camarades.

“L’acte que certains de nos camarades, dirigés par mon vice-président, ont posé ce matin, est grave. Nous condamnons cette forme de revendication” a-t-il déclaré avant d’ajouter que “ce n’est pas avec la violence que nous allons obtenir quelque chose de nos gouvernants”, a-t-il conclu.

Tous ces évènements sont consécutifs à une décennie de crise politico-militaire entre 2002 et 2011 qu’a connue la Côte d’Ivoire. Le pays avait été coupé en deux par la rébellion des Forces nouvelles conduite par l’actuel président de l’Assemblée Nationale ivoirienne, Guillaume Soro.

Kouame L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                   Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page