La journée mondiale des pauvres sera commémorée au Burkina

562 0

Le 18 novembre 2018 à Ouagadougou sera commémorée la journée mondiale des pauvres. 3 000 personnes démunies seront invitées au palais des sports de Ouaga 2000 pour un grand repas et des kits à emporter. Les détails de cette journée ont été donnés par le Cardinal Philippe Ouédraogo et des responsables de la « maison Misericordia », chargés d’organiser ladite journée.

Le dernier dimanche du temps liturgique, le 33e dimanche du temps ordinaire, a été décidé par le  Pape François Journée mondiale des pauvres. Pour la deuxième édition, douze diocèses dans le monde ont été choisis par le Saint Père pour abriter cette journée, et le diocèse de la ville du Burkina Faso, a été désigné par le Pape François pour abriter la deuxième édition de la journée mondiale des pauvres.

Il sera question lors de cette journée « d’offrir un repas et des kits de vivres dans une ambiance conviviale à 3 000 personnes indigentes sans distinction aucune avec la participation de 500 invités dans un esprit de partage et de solidarité dans la ville de Ouagadougou », a annoncé le cardinal Philippe Ouédraogo.

La journée mondiale de pauvres connaîtra les patronages du Président du Faso et du Cardinal Philippe Ouédraogo, des co-parrainages du Noce Apostolique, du Mogho-Naba, du ministre en charge de  la solidarité nationale, de la FEME et la communauté musulmane. Un budget d’une quarantaine de millions de FCFA sera nécessaire pour l’organisation de la journée et à ce jour, les organisateurs ont indiqué que plus de 50% a été réuni.

De la dignité 

Le thème retenu pour cette journée est tiré du Psaumes 33 verset 7 : « un pauvre crie, le Seigneur entend ». Un Triduum de prières à savoir (vendredi 16 novembre 2018 : Dieu console. Samedi 17 novembre : Dieu pardonne. Dimanche 18 novembre : Dieu espère) a été proposé par Rome et le cardinal a souhaité que ce soit dit pendant les messes dans les paroisses. L’archevêque célébrera la messe pendant ces trois jours à la cathédrale.

L’équipe organisatrice de la deuxième édition de la journée des pauvres est  la « maison Misericordia » qui est un fruit de l’année de la miséricorde. Un des organisateurs, Gaspard Ouédraogo, a donné son appréciation sur la miséricorde. Spirituelle, elle consiste à faire ce que Dieu nous demande d’aimer, de l’aimer et d’aimer aussi son prochain. « Donner à manger à quelqu’un, c’est une chose mais l’aider à reprendre pied dans la société, le traiter comme une personne humaine, c’est ça qui donne de la valeur, de la dignité à la personne. La miséricorde spirituelle tend à donner, montrer la tendresse de Dieu à ces pauvres. Le Christ a dit que les pauvres sont le visage de Dieu », commente-t-il.

Ce sont en tout 3 000 invités venus de 18 localités de l’intérieur du pays répartis dans 4 diocèses (Ouagadougou, Koudougou, Manga Koupéla) du pays, des communautés musulmane et protestante, du ministère de la solidarité nationale et de certaines paroisses de Ouagadougou. « Des bus seront mis à la disposition des personnes qui viendront de différentes localités du pays » a annoncé Charles Savadogo, organisateur de la journée mondiale des pauvres.

Les organisateurs invitent les bonnes volontés à contribuer pour la réussite de l’activité.

Irmine KINDA

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre

2eme plénum de l’UNIR/PS

Posté par - 5 août 2011 0
La vandalisation de la tombe de Sankara passée sous silence L’UNIR/PS, principal parti sankariste du Burkina, a tenu hier jeudi…