Basketball féminin : Encore du travail

791 0

L’AS Douanes a remporté son deuxième titre de champion national de basketball en battant le dimanche 23 décembre 2018 la formation du Racing Club de Bobo-Dioulasso (RCB) sur le score de 56 à 38. Cependant, le jeu produit par les deux formations était en deçà des attentes.

A Bobo-Dioulasso, les équipes comme le RCB manquent de moyens et de compétition

Le basketball féminin au Burkina a du mal à prendre son envol. Lors de la finale du championnat national, l’AS Douanes championne sortante n’avait pas un adversaire de taille devant elle. Ce qui justifie peut-être le jeu débridé proposé par les deux formations. Favorite, l’AS Douanes entame le match en trombe en infligeant un 13-4 au RCB avant de faire reposer ses cadres au deuxième quart temps.

« Il y a eu un changement qui n’a pas bien été compris. Ce qui a permis au RCB de revenir. Mais, on a vite corrigé ça », explique Melody Niampa, capitaine de l’AS Douanes. Le RCB saisit ainsi cette opportunité pour revenir peu à peu à la hauteur de son adversaire avec un score de 24 à 18.

Mais, ce sera le seul temps fort de cette formation dont les joueuses ont montré une maladresse incroyable du fait du manque de compétition. Le troisième set est ainsi à l’avantage de l’AS Douanes (47-25). Le RCB n’aura réussi à inscrire que sept pendant ce quart temps. Le quatrième quart temps est donc une formalité pour les douanières qui s’imposent au finish par 56 à 38.

La nécessite d’une formation à la base

« On a un manque d’entraînement à Bobo. On a commencé à la dernière minute. On ne peut pas venir battre une équipe qui s’entraînait depuis un an ensemble », confie la capitaine du RCB.

Le directeur technique national de la FEBBA Mahama Ouédraogo a reconnu qu’il y a du travail à faire au niveau du basketball féminin où les équipes se comptent sur le bout des doigts. « Il y a eu des matchs où certaines équipes n’arrivaient même pas à marquer un panier. On va corriger cela surtout avec la formation des entraîneurs. S’ils ont un bon niveau, on peut avoir de bonnes équipes compétitives », s’est justifié Mahama Ouédraogo.

Pour réussir ce pari, la FEBBA devra aussi relancer le basketball au niveau scolaire car seule la formation à la base peut permettre de construire une élite compétitive.

Résultats Demi-finale

BAC/VF 35 vs RCB 37

AS Douanes 51 vs AS GOB 09

Classement

BAC/VF 33 vs AS GOB 28

Finale cadets filles

AS Douanes 57 vs RCB 42

Finale juniors filles

As Douanes 73 vs AS SONABHY 14

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre