Santé au Burkina : Des « cadeaux de Noël » de l’Arabie Saoudite

381 3

Le Royaume d’Arabie Saoudite, à travers le Centre Roi Salman de secours et d’actions humanitaires, a octroyé ce mercredi 26 décembre 2018 des dons en médicaments au gouvernement burkinabè. Ce geste vise à appuyer les efforts des autorités en matière de prise en charge médicale des populations dans le cadre de la gratuité des soins.

Les produits pharmaceutiques reçus ce 26 décembre 2018, au lendemain de Noël, seront utilisés pour les nourrissons, enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes. Il s’agit, entre autres, de sirops, de médicaments anti-infectieux, de l’amoxicilline, des kits de prise en charge de la diarrhée, du paracétamol.

La valeur de ce don offert par le Royaume d’Arabie Saoudite au Burkina est estimée à 1 milliard 300 millions de FCFA dont une partie concernant la prise en charge du paludisme chez les femmes enceintes avait été livrée il y a six mois pour une valeur d’environ 300 millions de FCFA.

Pour une meilleure assurance qualité des produits, le processus officinal du projet a été confié à la CAMEG, allant de l’appel d’offres jusqu’à l’approvisionnement et au transfert des comprimés médicamenteux au Burkina Faso. Le total de ce « cadeau de Noël » de la part du plus grand pays du Moyen-Orient avoisine 1 milliard 600 millions de FCFA. L’ensemble des dons annoncés par le Centre Roi Salman de secours et d’actions humanitaires est évalué à quatre milliards de FCFA.

Deux milliards en vivres sont affectés au ministère de la solidarité nationale et les deux autres milliards au département en charge de la santé. Ce projet de don est piloté par le ministère en charge de la solidarité nationale. La ministre Hélène Marie Laurence Ilboudo Marchal, a remercié les donateurs saoudiens pour ces produits. Elle était en compagnie de la Directrice générale de la CAMEG, Dr Anne Maryse K’haboré, ainsi que des représentants du ministère de la santé.

Une coopération bilatérale au beau fixe…

« Vous savez qu’aujourd’hui, le gouvernement a mis en place la gratuité des soins de la mère et de l’enfant. Cette mesure de gratuité coûte beaucoup d’argent. Nous saluons à sa juste valeur cette aide sur le plan médical. C’est une promesse du Royaume de l’Arabie Saoudite au Burkina Faso. Promesse tenue. Nous ne pouvons que dire merci pour cet accompagnement. Nous pensons que notre pays va renforcer sa relation qui est d’ailleurs au beau fixe avec l’Arabie Saoudite », s’est réjouie Hélène Marie Laurence Ilboudo Marchal.

L’Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Dr Waleed Ben Abdrahmane Al-Hamoudi, a fait savoir que cette 3e tranche d’aide ne sera pas la dernière. Ce don consiste, selon le diplomate, à soutenir et appuyer le Burkina Faso. L’Ambassadeur saoudien a salué l’excellence des relations bilatérales qui se sont « progressivement » dynamisées ces dernières années.

Le représentant au Burkina du pays qui abrite les deux plus importants lieux saints de l’Islam, la Mosquée al-Harâm à La Mecque et la Mosquée du Prophète à Médine, met la qualité de ces relations à l’actif du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et du Roi d’Arabie Saoudite, Salman Bin Abdulaziz Al Saoud. Cette coopération bilatérale entre les deux Etats couvre plusieurs domaines (politique, sanitaire, économique, sécuritaire, militaire, scientifique, culturel).

Noufou KINDO

Burkina 24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Il y a 3 commentaires

  1. Plus de médicaments pour les Burkinabais, c’est bien mais ce type de geste n’est jamais vraiment gratuit surtout venant d’un pays comme l’Arabie Saoudite. Il ne faut pas se mettre sous la coupe de ce pays. Il n’y a que des malheurs à attraper. Merci aux Saoudiens, mais non merci pour toutes les compromissions qu’ils attendent en retour !

  2. Plus de médicaments pour les Burkinabais, c’est bien mais ce type de geste n’est jamais vraiment gratuit surtout venant d’un pays comme l’Arabie Saoudite. Il ne faut pas se mettre sous la coupe de ce pays. Il n’y a que des malheurs à attraper. Merci aux Saoudiens, mais non merci pour toutes les compromissions qu’ils attendent en retour !

  3. Plus de médicaments pour les Burkinabais, c’est bien mais ce type de geste n’est jamais vraiment gratuit surtout venant d’un pays comme l’Arabie Saoudite. Il ne faut pas se mettre sous la coupe de ce pays. Il n’y a que des malheurs à attraper. Merci aux Saoudiens, mais non merci pour toutes les compromissions qu’ils attendent en retour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre