Violences faites aux femmes : « Fatwa » du Cheik Ousmane Haïdara depuis Bobo

Le guide malien, Cheick Cherif Ousmane Madani Haïdara, était face à la presse le dimanche 26 janvier 2020 à Bobo-Dioulasso. Entre l’expression de sa reconnaissance envers les autorités burkinabè qui ont bien voulu l’honorer et sa prière pour la paix au Faso, le guide spirituel du mouvement Ançardine a donné des éclaircissements sur la question des violences faites aux femmes. 

La suite après cette publicité

« Si tu vois sombrer dans la misère une famille qui autrefois bénéficiait de toutes les grâces d’Allah, c’est qu’il y a eu une femme qui a été bafouée », c’est la conviction du guide du mouvement Ançardine, Cheik Cherif Ousmane Madani Haïdara.

Pour lui, Allah a donné une « grandeur incommensurable » à la femme si bien que tout bon musulman est tenu de prendre soin de « l’autre moitié du ciel ». Pour preuve, « en plus de la satisfaction personnelle,  le fait de faire plaisir à sa femme procure aussi des bénédictions divines au mari », insiste-t-il.

A la question « Y a-t-il une disposition en Islam autorisant à battre sa femme ? », le guide y voit une plutôt mauvaise interprétation du Coran, le Livre Saint. Pour lui,  les conditions contradictoires  qui encadrent  cette prescription montrent plutôt que l’on ne doit pas violenter son épouse.

« Sinon, comment peut-on battre une personne sans pour autant y laisser de trace ? », se demande-t-il, avant de conclure que le fait de battre son épouse n’est pas digne d’un musulman. D’où son engagement dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Le guide malien fait partie des leaders musulmans en Afrique qui tolèrent l’organisation de prêches par des femmes. « Je me suis référé au prophète Mohamed (SAW) qui a responsabilisé son épouse Aïcha dans la sensibilisation des femmes afin de lever les tabous », s’est justifié le Cheik Haïdara.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page