Elections 2020 au Burkina : Reprise du recensement électoral dans le Centre-Est

Ce vendredi 8 mai 2020 à Tenkodogo, la Commission Electorale Nationale Indépendant (CENI) a donné le top départ de la reprise de l’opération de révision des listes électorales. Prévue pour dix jours, cette révision se tient dans un contexte de COVID-19. Ce lancement est fait en présence du président de la CENI, du chef de file de l’opposition et des autorités administratives et coutumières de la région.

La suite après cette publicité

Dans le cadre de la recherche du potentiel électoral, la CENI reprend ses missions dans différentes provinces du Burkina Faso, après la suspension due au COVID-19.

Et c’est dans le Centre-Est qu’a été lancée, précisément à Tenkodogo, ce 8 mai 2020. Cette étape regroupe 5 provinces dont le Boulgou, le Koulpélogo, le Gourma, le Namentenga et le Zoundwéogo. Dans ces provinces, la CENI a déployé  1810 points d’enrôlement en vue de couvrir la sous zone.

En termes de projection des données sur des populations qui ont 18 ans et plus qui doivent figurer sur le fichier électoral, le potentiel électoral est de 300 000 personnes dans la province du Boulgou. 200 000 électeurs ont déjà  été enrôlés sur le fichier électoral. Environ 100 000 autres sont appelés devant les agents de la CENI.

Aux dires du président de la CENI, Newton Hamed Barry, de nombreuses organisations de la société civile (OSC) ont reçu des subventions de la Commission pour pouvoir sensibiliser la population. A cet effet, il exhorte ces OSC à remplir le mandat en se déployant dans les communes, les secteurs et villages car, leur rôle est d’éveiller les consciences et d’amener les uns et les autres à l’enrôlement.

Selon le Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, « tous  ont estimé qu’on reprenne ces opérations pour respecter le calendrier électoral que nous nous sommes fixé. Nous avons des élections qui sont des marques de repères constitutionnels que nous ne devons absolument pas rater. Pour qu’il en soit ainsi, il était tout a fait normal que ces opérations commencent ».

A noter que cette reprise de l’enrôlement se fait dans le respect des mesures barrières édictées afin d’éviter une propagation de la pandémie du coronavirus.

Moumini GOUBA

Pour Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page