M-Sevrage Tabac : Le téléphone pour aider gratuitement à arrêter de fumer

Le Burkina Faso, à l’instar des autres pays, s’est engagé à créer et entretenir des générations « sans tabac ». Pour y parvenir, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et ses partenaires ont mis en place un projet dénommé M-Sevrage Tabac ». Lancé le 9 mai 2021, le projet vise à offrir de l’aide aux fumeurs qui veulent arrêter la « clope » avec l’aide du téléphone. Les responsables du programme ont organisé une rencontre avec les membres du réseau des journalistes de lutte contre le tabac (REJAT), ce vendredi 20 août 2021 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Au Burkina Faso, le tabagisme constitue un problème de santé publique. Il était à l’origine de 4.800 décès, selon l’ATLAS TABAC OMS en 2017. Face à cette situation, les différents acteurs intervenant dans cette chaine de lutte ont mis sur pied un projet pour soutenir les personnes qui voudraient arrêter de fumer.

Dénommé « M-Sevrage Tabac », le projet consiste à conduire les fumeurs vers un sevrage tabagique en utilisant la messagerie mobile et interactive pour les atteindre. Sur cette nouvelle méthode de lutte contre le tabagisme, Moumouni Ouédraogo, consultant du projet au sein de l’OMS, a souligné qu’il faut profiter de l’essor des nouvelles technologies pour lancer de nouvelles techniques de lutte.

Lire également 👉Lutte contre le tabagisme : « M-Sevrage Tabac », l’outil pour aider les fumeurs à arrêter

En effet, on dénombre plus de 8 milliards d’utilisateurs des téléphonies mobiles à travers le monde. Un nombre qui représente plus de 98% des habitants de la terre. Face à un tel auditoire, adapter les techniques et les moyens de lutte s’avère une bonne politique.

Alors, pour tout fumeur désirant arrêter de fumer, il suffit d’envoyer gratuitement « LAAFISORE » au 3350 via les trois réseaux téléphoniques existant au Burkina Faso. Il recevra des messages d’appui, de soutien et d’orientation et bénéficiera de l’accompagnement gratuit d’experts pour abandonner le tabac.

Moumouni Ouédraogo, consultant du projet au sein de l’OMS
Moumouni Ouédraogo, consultant du projet au sein de l’OMS

Aussi, « M-Sevrage Tabac » dispose-t-il également d’une page Facebook pour orienter et conseiller les fumeurs.

Egalement, Moumouni Ouédraogo a fait savoir que la lutte contre le tabagisme rencontre d’énormes difficultés. Il s’agit, dit-il, entre autres, des difficultés dans la mobilisation financière, d’un manque de volonté politique et la problématique d’adaptation des messages de sensibilisation aux langues nationales.

A noter que cette lutte prend en compte les nouveaux produits tels que les chichas et les cigarettes électroniques.

Jules César KABORE

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page