Bobo-Dioulasso : Visite du chantier du port sec et de ses voies d’accès

Lancés à la date du 15 octobre 2019, les travaux d’extension et de réhabilitation du port sec de la ville de Bobo-Dioulasso avancent bien, selon le constat fait par le Premier Ministre Christophe Marie Joseph Dabiré. « Au niveau du port sec, nous avons constaté que les choses avancent très vite. Je voudrais saluer la diligence avec laquelle le Ministère des infrastructures et du désenclavement veille à la qualité des travaux », affirme-t-il . 

La suite après cette publicité

A la fin de ses travaux d’extension et de réaménagement, la capacité d’accueil du port sec de Bobo-Dioulasso va s’agrandir pour atteindre 1,5 million de tonnes de fret.  Ce qui va améliorer également ses capacités de mobilisation de ressources douanières à 110 milliards de francs CFA par an.

Le  Premier Ministre se réjouit aussi de la synergie d’actions que revêt le projet d’extension et de réhabilitation du port sec qui a également facilité celui de la construction et du resurfaçage de ses voies d’accès.

Dans le cadre de la réalisation de ce projet qui vise le développement de notre pays, le secteur privé à travers la CCI/BF a mobilisé les ressources pour la réalisation des infrastructures d’approches avec le bitumage des routes qui doivent améliorer l’accès au port sec.

Les autorités municipales ont contribué en déterminant dans le cadre de la mobilité urbaine pour faciliter le trafic interne au niveau de la ville, un certain nombre de projets identifiés au niveau du Conseil municipal.

Et le gouvernement à travers le Ministère des infrastructures et du désenclavement a assuré leur réalisation. « C’est l’exemple d’une bonne collaboration entre le secteur privé, le gouvernement et les autorités communales de la ville de Bobo-Dioulasso. C’est pourquoi aujourd’hui, nous avons fait le constat que pour ce qui est des infrastructures routières, tout avance bien. Il y a des chantiers qui sont déjà achevés et nous pensons que d’autres seront bientôt achevés au grand bonheur de la population de la ville de Bobo-Dioulasso », affirme le Premier Ministre.

L’état de dégradation de l’avenue chalon en Champagne avant les travaux

Avenue Chalon en Champagne

Après une dizaine d’années d’exploitation, l’avenue Chalon en champagne qui va de la Place de la femme au port sec en passant par la Maison de la culture Anselme Titianma Sanon avait pris un coup. Cette route de type 2X2 voie longue de 2,5 kilomètres est en train d’être rénovée grâce aux travaux de resurfaçage au grand bonheur des usagers.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page