Burkina Faso : 100 bourses d’études doctorales offertes à des étudiants

La Banque mondiale (BM), à travers le Projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES), offre cent bourses d’études doctorales à cent étudiants sélectionnés après un appel à candidature au titre de l’année académique 2021-2022. Au cours d’une cérémonie officielle de remise, ce mardi 14 décembre 2021 à l’Université Joseph Ki-Zerbo, six des cent bourses ont été symboliquement remises à des lauréats.

La suite après cette publicité

Marketing, Biologie, Informatique, Mathématiques, Etudes anglophones et Chimie, ce sont les domaines concernés par les six bourses symboliquement remises à l’occasion de cette cérémonie officielle de remise de cent bourses.

Leur valeur individuelle varie entre 4 et 12 millions F CFA pour une durée de formation qui varie entre deux et trois ans. D’une valeur globale de 930 583 966 F CFA, les cent bourses comprennent les allocations mensuelles alignées au taux national et les frais de recherches prenant en compte les équipements, les voyages, les publications, etc.

Des dires de Mamoudou Cissé, Secrétaire permanent (SP) du Plan national d’actions de l’enseignement supérieur (SP/PNADES), les étudiants bénéficiaires ont fait l’objet d’une sélection minutieuse. « La première étape à consister à l’élaboration des différents documents pour la soumission des candidatures. La deuxième étape a consisté à mettre en place la plateforme de dépôt en ligne (sur campus Faso). Les dépôts ont commencé le 1er août et la clôture est intervenue le 15 octobre 2021.

Un comité d’experts a été mis en place par arrêté ministériel. C’est ce comité qui a travaillé et produit les résultats qui ont été validés par la Banque mondiale », a-t-il expliqué avant de donner rendez-vous dans cinq mois pour la remise d’équipements des laboratoires des Institutions d’enseignement supérieur et de recherche (IESR) d’un montant de 5 milliards de F CFA.

Pour Théophile Zongo, porte-parole des bénéficiaires, ces bourses tombent à point nommé. Ainsi, il remercie le ministère de l’enseignement supérieur, la Banque mondiale et le PAES et tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à leur permettre le présent financement. « Nous voudrions aussi vous rassurer que nous sommes bien conscients des objectifs du PAES. En conséquence, nous mettrons tout en œuvre pour les atteindre à l’issue des trois ans », s’est-il engagé.

Pr Alkassoum Maïga, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, porte-parole du gouvernement, s’est dit satisfait et content de toutes ces bourses. « Je ne peux qu’être satisfait et très content parce que ce sont des bourses de niveau doctoral dans pratiquement tous les secteurs prioritaires pour notre pays », a-t-il dit.

Et d’informer, d’ici la fin de l’année, d’une autre attribution de 200 bourses. « Nous envisageons d’ici la fin de l’année, faire encore une seconde attribution de 200 bourses pour environ 2 milliards de F CFA soit une enveloppe totale de 3 milliards de F CFA », a-t-il annoncé.

Il n’a alors pas manqué de remercier la Banque mondiale, pour le don et tous les acteurs, qui n’ont ménagé aucun effort pour permettre la sélection des étudiants bénéficiaires. A l’endroit de ces derniers, « je voudrais leur demander de se concentrer sur leurs études et de faire en sorte que l’acte que nous posons aujourd’hui ne soit pas un acte qu’on ait à regretter », a-t-il indiqué.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page